Photo de randonneurs à Madagascar

Exploration malgache : ouest sauvage, RN7 et hauts-plateaux

Exploration malgache : ouest sauvage, RN7 et hauts-plateaux

Un voyage d'aventure haut en couleurs sur les fleuves et pistes sauvages de l'ouest, sans oublier les randonnées au cœur des sites emblématiques de la mythique RN7 !

Ce voyage accessible à tous vous transporte des Hautes Terres jusqu'à la côte ouest de Madagascar et traverse des paysages tantôt désertiques, tantôt luxuriants. Les Hautes Terres séduisent par leurs rizières, plantations, et l'artisanat traditionnel des communautés locales. Vous naviguez une partie du voyage sur les eaux du fleuve Tsiribihina et dormez en bivouacs, idéal pour faire des pauses rafraîchissantes dans des piscines naturelles et s'immerger dans la nature malgache. Vous partez à la découverte des paysages les plus beaux tels les Tsingys du Bemaraha, des formations calcaires acérées classés à l'Unesco. Vous admirez ensuite la fameuse Allée des Baobabs de Morondava, et d'autres lieux plus secrets comme ces villages de pêcheurs près du canal du Mozambique... La côte ouest séduit inlassablement de par son ambiance et ses petites criques, sans oublier Ifaty, près de Tuléar, son lagon et son superbe marché. Enfin, ouvrez les yeux, explorez, cherchez lémuriens et autres animaux endémiques dans le parc de l'Isalo et la réserve d'Anja !

Votre Expert

Marjolaine LafougeConseiller spécialiste

Note du voyage

Fiche technique Je Privatise ce voyage

Envie de partir en famille, entre amis ou en couple ?

Partez quand vous voulez et avec qui vous voulez ! Atalante vous propose de privatiser ce voyage.

Demandez-nous un devis, un conseiller voyage Atalante vous enverra une proposition personnalisée sous 48h.

Les points forts

  • Un voyage hors des sentiers battus vers l'ouest du pays
  • La descente de la rivière en chaland avec bivouac sur les berges
  • La découverte des tsingys du Bemaraha et de l'allée des baobabs
  • Les beaux classiques qui jalonnent la RN7 et les hauts-plateaux

La carte

Itinéraire du voyage Exploration malgache : ouest sauvage, RN7 et hauts-plateaux


Dates & Prix
Départ
Retour
Prix
Statut
Départ :09/06/2018
Retour :30/06/2018
Prix :3395€
Statut :Confirmé à partir de 4 personnes
 
Départ :07/07/2018
Retour :28/07/2018
Prix :3895€
Statut :Confirmé à partir de 4 personnes
 
Départ :04/08/2018
Retour :25/08/2018
Prix :3895€
Statut :Confirmé à partir de 4 personnes
 
Départ :15/09/2018
Retour :06/10/2018
Prix :3395€
Statut :Confirmé à partir de 4 personnes
 
Départ :13/10/2018
Retour :03/11/2018
Prix :3395€
Statut :Confirmé à partir de 4 personnes
 
Départ :03/11/2018
Retour :24/11/2018
Prix :3395€
Statut :Confirmé à partir de 4 personnes
 
Remarques sur nos prix

Les groupes sont composés de 4 à 12 personnes maximum.

Le prix du voyage présenté ci-dessus est au départ de Paris. Les départs de province ou d'autres villes sont possibles. Veuillez nous consulter pour en faire la demande. Les prix indiqués sont valables pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes desservant cette destination. Ils sont donc évolutifs en fonction de la disponibilité au moment de la réservation.
Le nombre de participants peut être inférieur au nombre minimum indiqué ci-dessus.

Ce voyage a été construit en collaboration avec notre partenaire Huwans, afin de vous proposer un plus grand nombre de départs garantis, tout en alliant notre savoir faire et notre expérience du voyage. Vous rencontrerez donc sans doute des voyageurs Huwans dans votre groupe.

Notre prix comprend

- Les vols internationaux et les taxes aériennes
- L'encadrement par un guide-accompagnateur Atalante
- Les transports terrestres
- Les excursions détaillées dans le programme
- Les hébergements comme indiqués dans le fil des jours
- La pension complète sauf les repas mentionnés comme « libre » dans le fil des jours

Notre prix ne comprend pas

- L’assurance voyage
- Les frais d’inscription
- Les transferts aéroport en cas de vols différents de celui du groupe

A régler sur place

- Les taxes aéroportuaires à la fin du séjour
- Les boissons et l'eau minérale pendant le séjour y compris durant les repas (cf rubrique « Alimentation/Eau »).
- Les repas mentionnés comme ‘libres’ dans le fil des jours. Comptez 5 à 10 € environ par repas.
- Les pourboires aux équipes locales. Pour plus de détails, reportez-vous à la rubrique ‘Pourboires’

Options

- Le supplément départ de province (à partir de 120 €), de Genève ou Bruxelles (nous consulter), départ anticipé ou retour différé (à partir de 100 €)
- Le transfert aéroport si arrivée ou départ différé du groupe (25 € par personne)
- Le supplément chambre et tente individuelles (510 €)
- La nuit supplémentaire à Antananarivo en hôtel 2* normes locales (90 € en chambre individuelle, 50 € en chambre double, par personne, avec petit déjeuner)

Jour 1 :

PARIS - ANTANANARIVO

Départ de Paris et vol pour Madagascar.

  • Hébergement Avion
Jour 2 :

ANTANANARIVO - BETAFO

Accueil à l’aéroport de "Tana" par votre guide. Après un briefing vous prenez la route pour Antsirabe. Vous traversez les Hautes Terres par une route sinueuse à travers les rizières et les cultures du pays Merina. Arrêt à Ambatolampy, la cité des fonderies artisanales pour la visite d’une fabrique de marmites en aluminium. Arrivée à Antsirabe en milieu d’après-midi. Installation chez votre hôte en gîte au cœur de la campagne.

  • Hébergement Gîte
Jour 3 :

RANDONNEE DANS LA REGION DE BETAFO

4 à 5 heures de marche

Journée de randonnée à travers champs de cultures et rizières, où s’anime toute la vie de la campagne. Cette région d'origine volcanique, où la terre est noire, est la plus cultivée de l’île. Tout ou presque y pousse : cultures maraîchères, rizières, arbres fruitiers... mais aussi l’élevage de basse-cour, vaches laitière... Rencontre avec les villageois et les paysans et découverte de leurs activités quotidiennes, leurs coutumes et traditions.

  • Hébergement Gîte
Jour 4 :

BETAFO - MIANDRIVAZO - NAVIGATION SUR LE FLEUVE TSIRIBIHINA

Départ matinal par la route qui traverse les régions désertiques de l’ouest pour rejoindre Miandrivazo au bord du fleuve Tsiribihina. En milieu de matinée, vous êtes conduit à l’embarcadère sur les rives puis prenez place à bord d’un bateau à moteur pour une belle navigation sur le fleuve. Vous pouvez y observez les oiseaux aquatiques qui peuplent les rives du fleuve. Déjeuner à bord et bivouac sur les berges le soir.

  • Temps de transport 5 h
  • Hébergement Bivouac
Jour 5 :

NAVIGATION SUR LE FLEUVE TSIRIBIHINA

Vous poursuivez votre navigation sur le fleuve et traversez les gorges du Bemaraha aux parois abruptes, puis entamez une petite excursion pédestre jusqu'à la cascade où s’est formée une succession de piscines naturelles dans la roche. Baignade rafraîchissante dans une eau limpide et avec un peu de chance vous apercevez des lémuriens. Nuit en bivouac.

  • Hébergement Bivouac
Jour 6 :

NAVIGATION SUR LE FLEUVE TSIRIBIHINA - BELO - BEKOPAKA

Aujourd'hui le relief disparaît peu à peu pour laisser place aux plantations de tabac et de canne à sucre. La navigation à travers la plaine côtière du Menabé s'arrête au village de Belo Sur Tsiribihina. Après le déjeuner, vous partez en véhicule tout-terrain par la piste pour atteindre les rives du fleuve Manambolo, aux pieds des Tsingys du Bemaraha. Installation pour 2 nuits dans des paillotes aménagées (sanitaires communs).

  • Temps de transport 7 h
  • Hébergement Campement fixe
Jour 7 :

RANDONNEE AUX TSINGYS DU BEMARAHA

4 à 5 heures de marche

Après 15 km de piste en véhicule tout terrain, vous explorez à pied les Tsingys du Bemaraha. Ce parc national classé patrimoine mondial par l'Unesco est formé de pics calcaires acérés par l'érosion appelés lapiaz en termes géologiques. C'est un véritable labyrinthe de gorges et de failles.
Deux possibilités pour découvrir les Tsingy :
- découverte des grands Tsingy par les aménagements type via ferrata : ponts suspendus, échelles, cables...
- un itinéraire plus facile peut également être proposé

  • Hébergement Campement fixe
Jour 8 :

BEKOPAKA - RESERVE DE KIRINDI

3 à 4 heures de marche

Vous reprenez la piste en direction de Belo sur Tsiribihina. Aprèle passage du fleuve Tsiribihina en bac vous rejoignez la réserve de Kirindi : il s'agit d'une forêt abritant plusieurs espèces de lémuriens, une faune aviaire importante sans oublier la flor endémique. Vous faites une balade diurne ainsi que nocturne dans la réserve afin d'aller observer le "fossa" (petit puma prédateur des lémuriens) sur son terrain de chasse . Vous passez la nuit en campement.

  • Temps de transport 4 à 5 h
  • Hébergement Bivouac
Jour 09 :

KIRINDI - ALLÉE DES BAOBABS - MORONDAVA - BELO SUR MER

Tôt le matin, randonnée de mise en jambe dans la réserve. Puis vous reprenez la piste et passez par la fameuse Allée des Baobabs. Petit ravitaillement à Morondava, avant d'emprunter la piste côtière en direction de Belo sur Mer, ce village de pêcheurs Vezo très réputé pour ses constructions de boutre. Traversée des forêts d’arbres pieuvre et baobabs bouteilles, puis des salines et mangroves, avant de rejoindre la côte. Arrivée en fin de journée et nuit en gîte de brousse.

  • Temps de transport 6 à 7 h
  • Hébergement Gîte
Jour 10 :

PISTE CÔTIERE: BELO SUR MER - MANJA

Le matin, visite du petit chantier naval de boutre et goélettes, ainsi que du village de pêcheurs. L’après-midi vous reprenez la piste pour rejoindre Manja, en traversant des paysages de savanes et de petits villages à l’intérieur des terres. Arrivée en fin de journée. Visite du village de Manja de son marché.

  • Temps de transport 4 h
  • Hébergement Hôtel
Jour 11 :

PISTE CÔTIERE: MANJA - MOROMBE - ANDAVADOAKA

Poursuite de la piste à l’intérieur des terres pour Bevoay, un petit village situé au bord du fleuve Mangoky. Après la traversée en bac, vous rejoignez la côte à Morombe en fin de matinée. L’après-midi, la piste serpente entre les palétuviers longeant les mangroves et vous découvrez les premiers baobabs bouteille et les arbres pieuvre, avant de rejoindre la cote découpée par de petites criques de sable à Andavadaoka. Déjeuner. Dîner et nuit en hôtel.

  • Temps de transport 8 h
  • Hébergement Hôtel
Jour 12 :

PISTE CÔTIERE: ANDAVADOKA - AMBATOMILOHA

Matinée détente et baignade dans ce site de toute beauté. Visite du village de pêcheurs. Puis vous reprenez la piste sablonneuse qui longe la côte et son immense lagon bleu turquoise. Vous traversez quelques petits villages de pêcheurs avant d’atteindre le village d’Ambatomiloha, niché sur des dunes de sable.

  • Temps de transport 3 h
  • Hébergement Bungalow
Jour 13 :

PISTE CÔTIERE: AMBATOMILOHA - TULÉAR

Le matin vous profitez des lieux, détente et baignade dans le lagon. En début d’après-midi vous reprenez la piste pour Ifaty, en traversant les forets d’épineux et la forêt sèche puis en longeant la côte. Arrivée en fin de journée et installation pour 2 nuits.

  • Temps de transport 4 h
  • Hébergement Hôtel
Jour 14 :

JOURNEE LIBRE A IFATY

Journée libre détente, baignade... Des activités (optionnelles) sont possibles ce jour-là : vous pourrez par exemple visiter un village de pêcheurs, ou bien encore profiter des activités nautiques (plongées – pêche – sorties en mer....). Une excursion en pirogue locale dans le lagon est également envisageable...

  • Hébergement Hôtel
Jour 15 :

IFATY - TULÉAR - RANOHIRA (PARC DE L'ISALO)

Vous prenez la route pour Tulear le matin. Visite à pied de la ville et de son marché très coloré, et du marché aux coquillages. Route l’après-midi pour le petit village de Ranohira au pied du massif de l’Isalo. Vous parcourez les paysages semi-désertiques du sud parsemés de baobabs et de tombeaux Mahafaly. Traversée du village de Sakaraha, capitale mondiale du saphir qui a poussé en quelques semaines après la découverte d’un gros filon en 1998. Arrivée en fin de journée à Ranohira, aux portes de l'Isalo

  • Temps de transport 6 h
  • Hébergement Bungalow
Jour 16 :

RANDONNEE DANS LE PARC DE L'ISALO

4 à 5 heures de marche

Après un court transfert dans le parc de l'Isalo, vous marchez dans la forêt à la recherche des lémurs catta (lémuriens à queue blanche et noire) et continuez la randonnée par l'exploration d'une partie du canyon des makis, entre roche ocre et végétation verdoyante. Vous sortez ensuite du canyon pour monter sur le massif. La vue sur le plateau de l'Horombe et la savane à l'Est est superbe. Vous passez la barrière naturelle de ce beau massif ruiniforme où l'eau et le vent ont sculpté un monde aux formes étranges, et où de profonds canyons à la végétation luxuriante se perdent dans la savane. Vous continuez sur un sentier bien tracé (sur terre et rocher) au cœur du massif entre hautes herbes, tapias, palmiers, bambous, arbustes et fougères, pervenches de Madagascar... sans oublier le fameux pachypodium ou "pied d'éléphant". Vous croisez également des oiseaux (comme le cardinal) et des caméléons. Dans l'après-midi, vous atteignez la piscine naturelle pour un instant de rafraîchissement.

  • Dénivelé positif +200 mètres
  • Dénivelé négatif -200 mètres
  • Hébergement Bungalow
Jour 17 :

RANOHIRA - RÉSERVE DE ANJA ET SES LEMURIENS - AMBALAVAO

2 heures de marche

Ce matin vous prenez la route pour Ihosy, au cœur du pays Bara (ethnie d’éleveur de zébus) et région de plaine désertique peuplée de troupeaux de zébus. Vous quittez les espaces désertiques du sud et progressez dans les montagnes granitiques des terres centrales. Arrêt à la petite réserve villageoise de Anja. Dans un joli petit site, balade dans les contreforts du massif de l’Andringitra, peuplé d’une multitude de lémuriens qui bondissent sur les blocs de granite en nous observant. En fin d’après-midi, vous rejoignez la ville d’Ambalavao avec ses vignes et son grand marché de zébu.

  • Temps de transport 6 h
  • Hébergement Bungalow
Jour 18 :

AMBALAVAO - ANTOETRA

Visite d’une fabrique artisanale de Papier Antemoro. L’atelier perpétue des méthodes de fabrication traditionnelles à base d’écorce de plantes nommées Havoa, et d’un atelier de tissage de soie malgache. Vous reprenez ensuite la route pour atteindre les hauts plateaux Betsileo. Les paysages deviennent plus verdoyants avec des rizières, des cultures, et de petites forêts d’Eucalyptus... Arrivée en fin de journée près d’Antoetra, un village Zafimaniry.

  • Temps de transport 5 h
  • Hébergement Ecolodge
Jour 19 :

RANDONNEE EN PAYS ZAFIMANIRY

6 heures de marche

Randonnée dans la région Zafimaniry, aux paysages montagneux. Découverte des villages et leurs maisons traditionnelles de bois sculpté. Dans l’après-midi, route pour Antsirabé. Vous rentrez et passez votre seconde nuit dans votre lodge à Antoetra.

  • Dénivelé positif +600 mètres
  • Dénivelé négatif -600 mètres
  • Hébergement Ecolodge
Jour 20 :

ANTOETRE - AMBOSITRA - ANTANANARIVO

2 à 3 heures de marche

Vous remontez les Hautes Terres en direction d'Antsirabe. Cette région, la plus fraîche sur cette île tropicale, est vite devenue un centre de villégiature et station thermale. Ses grandes avenues ombragées, ses résidences, son hôtel thermal rappellent l'époque coloniale. En cyclo-pousse vous parcourez le centre-ville, le marché, et découvrez les petits ateliers où les artisans rivalisent d’ingéniosités: transformation de la corne à zébu, fabrication de voitures miniatures à partir de boites de conserve, mais aussi broderie et lapidaire... Route l’après-midi pour Antananarivo en traversant les villages en terre rouge (la fameuse latérite) des Hautes Terres et les rizières en terrasses. Dîner libre et nuit en hôtel

  • Temps de transport 7 h
  • Hébergement Hôtel
Jour 21 :

ANTANANARIVO - PARIS

Vol de nuit pour Paris. Diner libre.

  • Hébergement Avion
Jour 22 :

ARRIVEE A PARIS

Arrivée de votre vol international à Paris.

Remarque itinéraire

Les temps de marche sont donnés à titre indicatif. L'itinéraire peut être modifié pour des raisons de sécurité, de météorologie ou autres imprévus. Atalante et ses guides mettront toujours tout en œuvre pour apporter la meilleure solution, même en modifiant le parcours.

Niveau

Pas de dénivelés difficiles.
Les infrastructures routières et économiques de Madagascar sont très délabrées. Un voyage dans ce pays d’exception nécessite d’être prêt à accepter des imprévus et des ajustements de programme. Des événements indépendants de notre volonté peuvent modifier les parcours : routes coupées, pénurie d’essence, climat. Atalante et ses guides mettront toujours tout en oeuvre pour apporter la meilleure solution.
Cette randonnée ne présente pas de difficulté technique. Les massifs que vous traversez offrent des dénivelés progressifs et le grès est une roche franche qui offre une bonne adhérence.
Pour découvrir Madagascar dans les meilleures conditions, pratiquez une activité d'endurance (marche ou vélo) 1 fois par semaine 2 mois avant le départ est conseillé.

Connaître son niveau

Hébergement

Les infrastructures à Madagascar sont encore peu développées, nos standards européens ne se retrouvent pas à l'identique à Madagascar et il y a parfois des endroits où l'eau chaude fait défaut.

- Gîtes en chambre dortoirs à partager et salle de bain commune
- Hôtels ou bungalows en chambre double de confort simple et sanitaire privé
- Bivouac en pleine nature sous tentes pendant les treks, accès à l'eau limité.

Déplacement et portage

- Véhicules tout-terrains ou minibus.
Les infrastructures routières sont assez délabrées. Un voyage dans ce pays d’exception nécessite d’être prêt à accepter des imprévus et des ajustements de programme. Des événements indépendants de notre volonté peuvent modifier les parcours : routes coupées, pénurie d’essence, À noter que les moyennes kilométriques sont fonction de l’état des pistes et peuvent descendre jusqu’à 15 km/h ! Par ailleurs, nous disposons de véhicules robustes adaptés à la configuration du réseau routier mais n’apportant pas le confort d’un véhicule tout-terrain haut de gamme.
- Vol intérieur Tuléar-Tananarive.

Vous ne portez que vos affaires de la journée. Portage de vos affaires condensées par des porteurs pendant le trek. Se référer à la rubrique bagages.

Pourboire

Il est en général de tradition de constituer une petite cagnotte pour les pourboires discrétionnaires pour les porteurs,
chauffeurs et guides en fin de séjour (nous conseillons 2 à 3 euros / client / jour pour l'ensemble de l'équipe locale).
Libre à vous d'y participer ou non.

Encadrement

- Guide-chauffeur local francophone
- Guides locaux pendant les treks dans les parcs
- Chauffeur accompagnant les groupes à partir de 6 participants

Alimentation

Repas

La nourriture est préparée par l’équipe malgache et certains repas pris dans des restaurants permettront de vrais plaisirs gastronomiques : la culture française a laissé sa trace dans ce domaine.
L'aliment de base est le riz (Madagascar exporte le riz de bonne qualité de ses hauts plateaux et importe en plus grande quantité du riz de qualité moindre). De nombreuses cantines bon marché ne proposent donc qu'une assiette de riz, parfois accompagnée de morceaux de viande bouillie ou en ragoût. Outre ce plat principal, on vous servira parfois un petit bol de rano vola (ou ranon'apango), une sorte de soupe obtenue en ajoutant de l'eau bouillante au liquide restant dans la casserole à la fin de la cuisson du riz, ou encore des brèdes (feuilles vertes bouillies).
A côté de ces adresses locales, des restaurants souvent destinés aux voyageurs proposent des repas d'une qualité qui peut surprend dans ce pays où la misère alimentaire est une réalité. Vous pourrez ainsi goûter au romazava, ragoût de zébu et de brèdes, et au ravitoto, ragoût de porc aux feuilles de manioc. Peut-être trouverez vous également une version malgache de la soupe chinoise, composée de nouilles, de légumes et, dans les meilleurs restaurants, d'un mélange de viandes ou de fruits de mer, le tout servi dans un délicieux bouillon agrémenté d'une bonne dose de coriandre. Sur les côtes, vous dégusterez une grande variété de fruits de mer : crabes, langoustes, crevettes, huîtres. Certains restaurants de l'île proposent par ailleurs des menus rappelant l'héritage français : foie gras, tournedos (de zébu).
Madagascar produit également un peu de vin, rouge et rosé (Betsiléo).

L'eau

Durant votre séjour les boissons, y compris l’eau minérale, sont à votre charge. Vous pouvez remplir vos gourdes d’eau mais il est indispensable de la traiter avec des pastilles purifiantes (de micropur ou d’hydrochlonazone). Evitez autant que possible l’achat de bouteilles en plastique qu’il faut ensuite recycler. Si vous devez acheter de l’eau en bouteille, nous vous conseillons d’acheter des bouteilles de grande contenance et remplir vos gourdes au fur et à mesure. Si vous souhaitez acheter des bouteilles, vous pouvez en avertir votre guide en début de circuit afin de prévoir une halte à cet effet.

Budget et change

La monnaie officielle est l'ariary (MGA).
Pour connaitre le taux de change en temps réel, nous vous conseillons de vous rendre sur le site www.xe.com

La carte Visa est utilisée dans les grandes villes, où vous trouverez des distributeurs automatiques (DAB) et où quelques prestataires touristiques acceptent les règlements par ce moyen de paiement. La MasterCard est depuis peu acceptée par les distributeurs automatiques de la CA-BNI. Elle est cependant rarement acceptée comme moyen de paiement.

Equipement Sur place

Matériel de bivouac fourni:
- Tente 3 places pour 2.
- Matelas mousse.

Equipement Indispensable

La liste qui va suivre est indicative et se veut la plus complète possible. N’oubliez pas que nous sommes dans l’hémisphère Sud et que l’été pour nous correspond à l’hiver, il peut donc faire frais le soir en juillet et août, surtout sur les hauts plateaux et la capitale.

- 1 casquette ou chapeau pour le soleil.
- 1 foulard pour protéger le cou.
- 1 ou 2 sous-vêtements thermiques (T-shirts manches courtes ou longues).
- T-shirts (manches courtes et longues), de préférence en matière technique à séchage rapide.
- 1 polaire chaude pour le soir (les températures peuvent atteindre les 10°C les soirs d'été).
- 1 veste coupe-vent imperméable respirante à capuche de type Gore-Tex.
- 1 ou 2 shorts longs.
- 1 ou deux pantalons de marche confortable, idéalement avec jambes détachables (dont un solide pour le Sud, le « pays des épines »).
- 1 paire de chaussures de “trekking” imperméables, confortables, avec une tige montante et semelle adhérente (type Vibram).
- 1 paire de sandales techniques à scratch (type Teva), » pour les parties en mer, indispensable pour marcher dans l’eau.
- 1 paire de baskets ou chaussures légères équivalentes pour le soir.
- Paires de chaussettes de marche.


Matériel

- Sac de couchage température confort -5°. Bivouac très froid au Pic Boby jusqu’à -5° en juillet.
- Drap de sac.
- Nécessaire de toilette (lingettes pour remplacer l’eau..). Autant que possible, privilégiez les produits biodégradables (savon de Marseille et shampoing).
- Maillot de bain.
- Serviette à séchage rapide.
- Affaires de rechange pour le soir.
- 1 gourde de 1,5 litres ou 2 équivalentes (camel bag ou gourdes rigides).
- Une paire de lunettes de soleil, indice de protection élevé.
- Lampe frontale, piles et ampoules de rechange.
- Un couteau suisse ou équivalent (en soute !!).
- Une paire de bâtons de randonnée télescopiques (recommandé).
- Du papier hygiénique biodégradable et un petit sac pour le stocker après usage.

Bagages

- Un sac de voyage souple ou sac à dos 60-70 litres. Pas de valise.
- Sac à dos de 25-35 litres pour la journée.

Prévoir un sac plastique solide ou sac léger pour laisser les affaires ne servant pas pendant les treks.
Portage de vos affaires pendant les treks par des porteurs, il est donc essentiel de ne prendre que l'essentiel dans vos bagages.

Le sac en soute ne doit pas dépasser le poids maximum de 15 Kg !


Pharmacie

Votre accompagnateur dispose d'une trousse de secours de première urgence pendant le circuit. Toutefois, nous vous recommandons d'apporter vos médicaments :
- Médicaments personnels
- Anti douleur type Paracétamol
- Anti diarrhéiques - Traitement antibiotique à large spectre
- Pansement intestinal
- Crème solaire à forte protection pour les lèvres et la peau
- Collyre pour les yeux - Crème hydratante pour le traitement des brûlures superficielles (ampoules et coups de soleil)
- Une bande élastique adhésive, une boîte de pansements adhésifs et compresses désinfectantes
- Pastilles purifiantes pour désinfecter l’eau
- Un répulsif anti-moustique
- Double peau pour les ampoules
- Gel désinfectant pour les mains

Passeport

Valable 6 mois après la date de retour, avec au moins une page vierge.

Les enfants doivent posséder un passeport individuel. Ils ne peuvent plus être inscrits sur le passeport de leurs parents. Toutefois, les passeports délivrés antérieurement au 12 juin 2006, qui font apparaître des enfants mineurs de moins de 15 ans sur le passeport de leurs parents, demeurent valables jusqu'au terme de leur validité normale.

A partir du 15 janvier 2017, un enfant qui voyage à l'étranger sans être accompagné de l'un de ses parents doit présenter les 3 documents suivants :

- Pièce d'identité valide du mineur : carte d'identité ou passeport + visa éventuel en fonction des exigences du pays de destination (à vérifier en consultant les fiches pays du site diplomatie.gouv.fr )
- Photocopie du titre d'identité valide du parent signataire : carte d'identité ou passeport
- Formulaire d'autorisation de sortie du territoire signé par l'un des parents titulaire de l'autorité parentale.

NB : cette autorisation peut être requise par certains pays lorsque l'enfant mineur voyage avec un seul de ses parents (par exemple : Algérie, Maroc, Suisse : à vérifier en consultant les fiches pays du site diplomatie.gouv.fr

Carte identité

Non autorisée

Visa

Un visa individuel touristique est nécessaire. Il est délivré sur place à l'arrivée à l'aéroport d'Antanarivo ou Nosy Bé. Depuis janvier 2016 il en coûte 27 Euros ou 80 000 AR pour un visa de 30 jours. L'obtention du visa sont à la charge de chaque voyageur entrant sur le territoire malgache. L'argent est à donner sur place à l'arrivée

Infos Vaccins

Même si aucun vaccin n'est obligatoire, vous vous assurerez cependant que les vaccins pratiqués couramment dans les pays occidentaux (tétanos, diphtérie, poliomyélite, typhoïde) sont encore valables. Vaccins hépatite A et B également recommandés.
Traitement antipaludéen indispensable.
La vaccination contre la fièvre jaune devient obligatoire si vous avez effectué auparavant un séjour ou transit dans un pays situé en zone d'endémie.

Climat

Environnement climatique frais (voir froid de juin à septembre) sur les hauts plateaux et dans l’Andringitra. En descendant vers Tuléar, plus chaud mais sec pendant toute la saison qui s’étend d’avril à novembre.

Général:
Madagascar a un climat tropical divisé en deux saisons bien distinctes, une saison des pluies et une saison sèche. Comme elle se situe dans l’hémisphère Sud :
- D’Avril à Novembre, c’est l’hiver austral, c’est-à-dire qu’il fait plus frais et sec.
- De Novembre à mi-Décembre il fait chaud et sec dans le Nord Est (30 à 32°C),
- De Décembre à Mars, c’est l’été austral, c’est-à-dire la saison des pluies, et qui est aussi plus chaude. Il fait chaud et humide avec des orages surtout en fin d’après-midi.
L’Est du pays est la côte soumise aux alizés, elle est plus venteuse, la mer plus agitée, et surtout elle prend beaucoup de pluie pendant la saison des pluies. La côte Ouest est beaucoup plus sèche car les nuages sont arrêtés par les hauts plateaux au centre du pays, au point que toute la partie Sud-Ouest du pays est aride. Tout cela donne une variété de paysages et d’écosystèmes surprenante.
A noter une petite saison de pluies de juin à septembre sur la côte Est (Sainte Marie).
- De janvier et mars les côtes est et l'extrémité nord sont touchés par des cyclones - Madagascar se trouve dans la ZCIT (Zone de Convergence Inter Tropicale).

La température varie en fonction de l’altitude, ce qui fait que sur la côte, vous serez toujours bien. Sur les Hautes Terres en revanche, si vous partez au cœur de l’hiver austral (juin à septembre), il fera froid le soir et le petit matin (5 à 10 °C) : prévoyez un bon duvet, et des vêtements chauds.

Géographie

GENERAL :
Quatrième île du monde par sa superficie, la " Grande île " s'est séparée du continent africain il y a environ 165 millions d'années. L'île a préservé grâce à cette insularité des espèces qui se sont éteintes partout ailleurs, mais certaines d'entre elles sont aujourd'hui en danger.
Légèrement plus grande que la France, elle s'étend dans l'océan Indien face aux côtes africaines, à 400 km à l'est du Mozambique. Le tropique du Capricorne coupe le Sud de Madagascar au niveau de Tuléar. Excepté l'extrémité Sud, l'île appartient donc aux tropiques.
A défaut de hautes montagnes, une longue bande de hauts plateaux forme l'épine dorsale de l'île. Ils s'élèvent entre 750 et 1 350 m au-dessus du niveau de la mer. Le pic volcanique de Tsaratanana (2 876 m) est le point culminant. Les plaines les plus vastes sont concentrées à l'Ouest. Elles précèdent une côte de marais, de mangroves et de longues plages de sable.
A l'Est, les hauts plateaux se prolongent par des escarpements abrupts et des collines qui accueillent des forêts tropicales jusqu'à une mince plaine côtière. Le long de la côte orientale, presque linéaire, s'étale le canal des Pangalanes, un cours d'eau intérieur de plus de 600 km formé d'une série de canaux et de lacs artificiels ou naturels.
Le Sud, semi-désertique, est parfois appelé " pays des épines ".

FAUNE ET FLORE :
Des espèces endémiques en danger : Madagascar est une sorte d'arche de Noé où ont été recensés des milliers de plantes, 32 espèces de lémuriens, 260 espèces de reptiles, du caméléon au crocodile, 220 espèces d'oiseaux dont la moitié est endémique, 7 espèces de carnivores endémiques. Seulement voilà, ce patrimoine unique est en train de disparaître.

La déforestation est à Madagascar l'une des plus alarmantes du monde tropical. Dans le sud et le sud-ouest de l’île, la culture du maïs sur abattis-brûlis est la cause principale de la régression de la forêt qui, particulièrement importante dans cette région, s’accroît d’année en année. Plus de 20% du territoire malgache est recouvert par la forêt, ce qui représente environ 13 millions d'hectares. Aujourd'hui, la déforestation atteint des proportions inquiétantes. Chaque année, quelque 200 à 300 000 hectares de forêt disparaîssent.

La forêt tropicale de Madagascar a perdu 50% de sa surface ces 40 dernières années. La déforestation menace directement une biodiversité exceptionnelle et unique au monde: orchidées, arbres, plantes médicinales, amphibiens, batraciens, caméléons, oiseaux et lémuriens.

La faune est également impressionnante.
Les lémuriens viennent en tête de la longue liste des espèces endémiques : la majorité de la vingtaine de variétés de ces sympathiques animaux qui appartiennent à l'ordre des prosimiens (un sous-ordre des primates) n'existent en effet que sur l'île Rouge.
Vous pourrez également rencontrer sur la Grande île des mangoustes, chauves-souris, fosa (le plus grand carnivore de l'île, proche du petit puma), 250 espèces d'oiseaux dont 106 endémiques, des caméléons, des geckos, des crocodiles, des serpents (inoffensifs), des grenouilles (148 espèces endémiques) et 3 000 variétés de papillons dont la majorité ne se rencontrent nulle part ailleurs !
Ajoutons que 500 et 700 baleines passent chaque année près de la côte occidentale de l'île Sainte-Marie, entre juillet et septembre. De nombreux spécimens restent sur place pour s'accoupler ou mettre bas.

Au cours de votre voyage, nous vous rappelons que les feux sont interdits et nous vous demandons de veiller attentivement à ne rien laisser derrière vous après votre départ (mégots de cigarettes, déchets divers, restes du pique-nique...).

Electricité

110 ou 220 V
Il n’est pas nécessaire de prévoir un adaptateur.

Nous vous invitons à consulter le site internet ci-dessous afin d’obtenir toutes les informations sur les prises électriques de la destination de votre voyage: www.levoyageur.net/prises.php

Heure Locale

Décalage horaire : Madagascar est à GMT + 3. Donc en heure d’été en France, Madagascar est à + 1 heure par rapport à la France. En heure d’hiver en France, Madagascar est à + 2 heures.
Pour connaitre l’heure locale en temps réel, nous vous conseillons de vous rendre sur le site http://24timezones.com/

Tourisme responsable

Atalante s'inscrit dans une démarche d'organisation de voyages respectant des principes équitables :
- Développement d'un tourisme de qualité tant pour les prestations fournies aux voyageurs que dans l'optimisation des retombées économiques locales.
- Rémunération des services à des prix justes
- Amélioration des conditions de travail des équipes locales.
- Transmission de savoir-faire auprès des équipes locales.
- Information et sensibilisation des voyageurs.
- Participation sur certains de nos voyages à des actions concrètes de protection de l'environnement et de développement durable.

Notre engagement pour un tourisme responsable justifie que nos groupes soient généralement limités à 15 participants, dans le but de réduire l'empreinte écologique et sociale de notre passage.

Pour des raisons écologiques évidentes, Atalante a décidé de ne plus proposer d'eau en bouteille plastique sur ces circuits. Atalante invite ses voyageurs à traiter l'eau avec des pastilles purifiantes et à éviter, autant que possible, l'achat de bouteilles plastiques dans les pays où elles ne sont pas recyclées.

Envie de partir en famille

Envie de partir entre amis

Envie de partir en couple

Je privatisece voyage

Partez quand vous voulez et avec qui vous voulez !

Atalante vous propose de privatiser ce voyage.

Demandez-nous un devis, un conseiller voyage Atalante vous enverra une proposition personnalisée sous 48h.

Demander un devis

ou appelez-nous au 04.72.53.24.80