Peuples du sud et trek du Balé

Peuples du sud et trek du Balé

Cette immersion au cœur de la Vallée du Rift combine une approche des ethnies du sud de l'Ethiopie avec un trek dans les montagnes du Balé, lieu idéal pour observer les loups d'Abyssinie !

Notre périple commence par la rencontre avec les peuples de la vallée de l'Omo, tels que les mursi, les Ari, les Hammer, les Karo, et les Desanetch. Leur coutumes ancestrales sont toujours vivantes et nous assistons dès que cela est possible aux marchés colorés de la région. En remontant la vallée du rift, nous rencontrons les konso, connus pour leurs cultures en terrasses et les dorzé pour le tissage. Au Lac Chamo, nous faisons un safari en bateau pour observer crocodiles et hippopotames et au parc du Nechisar nous faisons un safari à la recherche des zèbres et autres animaux sauvages. Notre séjour se poursuit par un trek de 5 jours dans le parc national de Balé, qui constitue un des lieux sauvages les plus spectaculaires d’Ethiopie. Pour les trekkeurs, les montagnes du Bale sont un vrai paradis avec notamment le second sommet d’Ethiopie, le mont Tullu Deemtu qui culmine à 4377 m. C’est dans ce décor naturel et sauvage que l’on trouve notamment les trois espèces endémiques à l’Ethiopie : le Loup d’Abyssinie, le Nyala des montagnes et le guib d’Ethiopie, espèces qui ont largement contribué à la notoriété de ce massif.

Votre Expert

Stéphanie LaurainConseiller spécialiste

Je Privatise ce voyage

Envie de partir en famille, entre amis ou en couple ?

Partez quand vous voulez et avec qui vous voulez ! Atalante vous propose de privatiser ce voyage.

Demandez-nous un devis, un conseiller voyage Atalante vous enverra une proposition personnalisée sous 48h.

Les points forts

  • Les peuples de la vallée de l'Omo et les marchés colorés
  • Un trek itinérant de 5 jours dans le parc des montagnes du Balé
  • La faune et la flore endémiques de la vallée du rift et du Balé
  • Un vol sur Jinka pour éviter les longs transferts

La carte

Itinéraire du voyage Peuples du sud et trek du Balé


Dates & Prix
Départ
Retour
Prix
Statut
Départ :08/02/2020
Retour :22/02/2020
Prix :2595€
Statut :Confirmé à partir de 4 personnes
 
Départ :07/03/2020
Retour :21/03/2020
Prix :2495€
Statut :Confirmé
 
Départ :11/04/2020
Retour :25/04/2020
Prix :2595€
Statut :Confirmé à partir de 4 personnes
 
Départ :10/10/2020
Retour :24/10/2020
Prix :2595€
Statut :Confirmé à partir de 4 personnes
 
Départ :14/11/2020
Retour :28/11/2020
Prix :2595€
Statut :Confirmé à partir de 4 personnes
 
Départ :12/12/2020
Retour :26/12/2020
Prix :2595€
Statut :Confirmé à partir de 4 personnes
 
Remarques sur nos prix

Les groupes sont composés de 4 à 12 personnes maximum.

Le nombre de participants peut être inférieur au nombre minimum indiqué ci-dessus. Les prix ci-dessus sont calculés au départ de Paris, sont soumis à disponibilité au moment de votre réservation, et sont susceptibles d'augmenter au fur et à mesure que le départ se rapproche. Des départs d'autres villes sont possibles, n'hésitez pas à nous consulter.

Dates de départ programmées entre début novembre à fin mars pour des raisons climatiques.

Notre prix comprend

- Les vols internationaux et les taxes aériennes
- L'encadrement par un guide-accompagnateur Atalante
- Les transports terrestres
- Les excursions détaillées dans le programme
- Les hébergements comme indiqués dans le fil des jours
- La pension complète sauf les repas mentionnés comme « libres » dans le fil des jours
- Les droits d'entrée dans les sites, villages et parc du Balé d'une valeur de 160 € par personne.

Notre prix ne comprend pas

- L’assurance voyage
- Les frais d’inscription
- Les transferts aéroport en cas de vols différents de celui du groupe

A régler sur place

- Les frais de visa. Pour plus de détails, reportez-vous à la rubrique ‘Formalités’
- Les boissons et l'eau minérale pendant le séjour y compris durant les repas (cf rubrique « Alimentation/Eau »).
- Les repas mentionnés comme ‘libres’ dans le fil des jours. Comptez 5 à 10 € environ par repas.
- Les pourboires aux équipes locales. A titre indicatif 50 à 60$ par participant pour l'ensemble du voyage. Pour plus de détails, reportez-vous à la rubrique ‘Pourboires’

Options

- Le supplément chambre et tente individuelles (255 €)
- Le supplément uniquement en tente individuelle (95 €)
- La nuit supplémentaire à Addis Abeba (95 € en chambre individuelle, 60 € en chambre double, par personne, avec petit déjeuner).

Jour 01 :

PARIS - ADDIS ABEBA

Départ de Paris sur un vol de nuit pour une arrivée à Addis tôt le matin du J2.

  • Hébergement Avion
Jour 02 :

ADDIS ABEBA - VOL POUR JINKA

Arrivée dans la matinée à Addis-Abeba, capitale de l'Ethiopie, perchée sur les hauts plateaux, à 2500 mètres d'altitude. Vol sur Jinka. Dans l'après-midi, visite du musée ethnographique du Sud-Omo consacré aux rites et croyances des peuples de la région.

  • Hébergement Hôtel
Jour 03 :

PARC NATIONAL DE MAGO - VILLAGES MURSI ET ARI - TURMI

Départ de Jinka en direction du Parc National de Mago. Le cœur du parc est constitué de plaines de savanes et de déserts qui s'étendent au-delà des frontières du parc jusqu'au lac Turkana. A travers de beaux paysages, traversée du parc jusqu'à un village Mursi que nous visitons. L'ornementation corporelle des Mursi est la plus spectaculaire. Hormis les nombreuses scarifications, ce sont les femmes qui étonnent. Crâne rasé, elles parent leur lèvre inférieure d'un plateau d'argile décoré de gravures ou de peintures. Il faut noter que ce peuple a conscience d'être photogénique et que chaque cliché est maintenant payant. Néanmoins, cette rencontre constitue un véritable "choc culturel". Dans l'après-midi, excursion à Alga pour découvrir les Ari qui, avec ses 120 000 membres, représentent l'ethnie la plus importante de la vallée de l'Omo. Les maisons aux toits de chaume des Ari sont décorées de belles peintures murales. Continuation vers Turmi où nous arrivons en fin d'après-midi.

  • Temps de transport 5
  • Hébergement Lodge
Jour 04 :

DELTA DE L'OMO - PAYS KARO - MARCHE DIMEKA

Ce matin, nous partons à la rencontre de la tribu Karo, l'une des tribus les plus en danger, leur culture tendant à disparaître. La région est extrêmement sauvage, les paysages et la vue sur le fleuve Omo sont magnifiques. Les Karo sont des agriculteurs (céréales, coton et canne à sucre) qui élèvent aussi du bétail. Ils sont passés maîtres dans l'art de la décoration de leur corps, notamment pendant les festivals. Ils utilisent la craie pour imiter le plumage tacheté de la pintade. Ils sont aussi très inventifs dans la fabrication de leurs bijoux, faits avec tout ce qu'ils trouvent ! Puis plus tard dans la journée, nous allons au marché de Dimeka qui a lieu tous les mardis pour les Hammer et Bena. Ils cultivent le mil, des légumes, le tabac et le coton, et ont du bétail. Ils sont également connus pour leurs magnifiques poteries et leurs coiffures remarquables. La culture Hammer semble imperméable à toutes les influences extérieures et fait d'eux l'une des ethnies les plus fascinantes de la région.

  • Temps de transport 4
  • Hébergement Lodge
Jour 05 :

TURMI - FLEUVE OMO - PAYS DESANETCH - KONSO

Aujourd'hui, nous partons pour la partie la plus méridionale du delta de l'Omo pour rencontrer les Desanetch, éleveurs de bétail qui sont sur les deux côtés de la rivière Omo et ce jusqu'au Kenya. Nous en profitons pour traverser le mythique fleuve Omo (environ 5 minutes de bac). Puis notre route est sur terrain accidenté, et nous arrivons vers le pays verdoyant et vallonné des Konso. Leur paysage culturel a été classé au patrimoine mondial de l'humanité en 2011.

  • Temps de transport 5
  • Hébergement Lodge
Jour 06 :

PAYS KONSO - PAYS DORZE - MARCHE CHENCHA - ARBA MINCH

Les villages Konso sont très riches en traditions religieuses et culturelles. Les Konsos sont des agriculteurs sédentaires chevronnés (les ethnies du nord n'hésitant pas à venir les consulter pour leurs cultures !). Ils font tout pousser : coton, maïs, blé orge, café, oignon, ail... La découverte de leur village est un moment surprenant parce qu'aussi bien organisé que leurs champs, avec des remparts de basalte et de terre pour se protéger. Nous quittons la vallée de l'Omo pour rejoindre Arbminch. Nous montons sur les hauteurs d'une belle montagne où se trouve le royaume de Dorzé dans le village éponyme. Les paysages sont magnifiques, et l'architecture des huttes est remarquable et unique dans le pays. Les Dorzé sont également réputés pour leurs tissages (notamment le châle en coton blanc aux bordures brodées) et pour leurs polyphonies vocales. Nous allons à Chencha où a lieu tous les jeudis un marché pour les Dorzés.

  • Temps de transport 3
  • Hébergement Lodge
Jour 07 :

LAC CHAMO - PARC NATIONAL DE NECHISAR - ARBA MINCH

1 à 2 heures de marche

Arbamintch (ce qui signifie 40 sources en Amharique), est une ville paisible et très agréable, construite sur le flanc d'une colline. La ville offre un panorama saisissant vers les plaines du Nechisar et les lacs Abaya et Chamo. Le matin, nous faisons un tour en bateau sur le lac Chamo (environ 2h) jusqu'au parc national de Nechisar qui abrite une grande variété d'animaux sauvages tel que les zèbres des plaines, bubales de Swayne, gazelles de grant, etc... Puis observation des hippopotames et des crocodiles dont certains mesurent plus de six mètres qui se rassemblent sur les rives du lac (Crocodile Market). Ils cohabitent tranquillement avec des pélicans et autres aigles blancs. Nous faisons un pique-nique au bord du lac.

  • Hébergement Lodge
Jour 08 :

ARBA MINCH - LAC AWASSA

Le matin, nous prenons la route qui traverse une terre fertile avec ses champs de bananiers, de céréales et de tabac. Nous traversons les territoires des Weilayta Sodo et des Alaba. Le peuple Alaba vit dans la Vallée du Rift, au sud-ouest du lac Shalla. Il compte environ 200000 personnes. Ils sont majoritairement musulmans et leur mode de vie est très modeste. Nous avons l'occasion de visiter une maison traditionnelle, de forme ronde et décorées de peintures, avec un toit de chaume. Route jusqu'au Lac Awassa

  • Temps de transport 6
  • Hébergement Hôtel
Jour 09 :

LAC AWASSA - PARC NATIONAL DU BALE : DINSHO - PLAINES GAYSAY

4 à 5 heures de marche

Le matin, nous faisons une petite balade vers le marché aux poissons, squatté par les pélicans et les marabouts. Il est très agréable de se promener dans le petit parc et de faire une balade autour du lac. Puis départ pour le parc national de Bale. Le massif du Bale est l'un des lieux sauvages les plus spectaculaires d’Ethiopie, un vrai paradis avec ses escarpements bien plus hauts que des collines (la seconde montagne d’Ethiopie, le mont Tullu Deemtu, culmine à 4377 m). C’est ici que l’on trouve aussi les trois espèces endémiques à l’Ethiopie : le loup d’Abyssinie, le nyala des montagnes et le guib d’Ethiopie, qui ont largement contribué la notoriété des montagnes de Bale. Le Bale est aussi une volière naturelle avec plus de 200 espèces oiseaux répertoriées dans le parc, dont 15 sont endémiques. Arrivée à Dinsho, nous nous installons en pleine forêt à 3200 m d'altitude. Après le pique-nique, nous partons pour une belle randonnée à travers la forêt et jusqu'au plateau de Gaysay. Nous avons peut être la chance d'observer les nyalas et phacochères qui peuplent la région.

  • Temps de transport 5
  • Hébergement Bivouac
Jour 10 :

TREK DU BALÉ : DINSHO (3150 m) – VALLÉE DU WEB - SODOTA (3550 m)

6 à 7 heures de marche

Après le petit déjeuner, nous reprenons notre trek vers le premier camp Sodota, à travers la végétation luxuriante de la vallée du Web. Nous continuons jusqu’à la cascade de Fincha Habera (“ l'urine de la femme " dans la langue locale ! ), un endroit excellent pour un arrêt pique-nique. Pendant le trek, nous apercevons peut-être des loups d’Abyssinie et autres animaux sauvages.

  • Dénivelé positif +500 mètres
  • Dénivelé négatif -100 mètres
  • Hébergement Bivouac
Jour 11 :

TREK DU BALÉ : SODOTA (3550 m) - KEYRENSA (3750 m)

5 à 6 heures de marche

Départ pour le prochain camp. Notre progression se fait sur les coulées de lave qui divisent la vallée. Pendant le trek, nous traversons des petits villages d’oromo. Il y a aussi des possibilités d’observer des animaux sauvages comme le loup d’Abyssinie.

  • Dénivelé positif +300 mètres
  • Dénivelé négatif -100 mètres
  • Hébergement Bivouac
Jour 12 :

TREK DU BALÉ : KEYRENSA (3750 m) - RAFU (3990 m)

6 à 7 heures de marche

Apres le petit déjeuner, nous quittons notre camping pour continuer vers Rafu, qui est situé sur l’escarpement de plateau Sanetti. Un immense plateau, territoire du loup d'abyssinie, situé aux alentours des 4000m d'altitude.

  • Dénivelé positif +440 mètres
  • Dénivelé négatif -200 mètres
  • Hébergement Bivouac
Jour 13 :

TREK DU BALE : RAFU (3990 m) - TULLU DEEMETU (4377 m) - LAC LANGANO

5 à 6 heures de marche

Après le petit déjeuner, nous marchons sur le plateau Sanetti à travers des végétations typiques d’afro-alpin et notamment le Lobelia géant. Nous faisons l’ascension de Tullu Deemtu, qui est le deuxième plus haut sommet en Ethiopie. A la fin du trek, notre véhicule vient nous chercher pour nous emmener vers le lac Langano.

  • Temps de transport 5
  • Dénivelé positif +500 mètres
  • Dénivelé négatif -300 mètres
  • Hébergement Lodge
Jours 14 et 15 :

LAC LANGANO - ADDIS ABEBA ET VOL RETOUR

Route dans la matinée pour rejoindre Addis Abeba. Dans l'après-midi, visite du Musée National où reposent les ossements de nos ancêtres Lucy et Ardy, ou du musée ethnographique pour un dernier plongeon dans l'univers incroyable des peuples du Sud. Dans la soirée, après un dîner traditionnel et une superbe présentation des danses traditionnelles éthiopiennes, nous sommes conduits à l'aéroport pour prendre le vol retour vers la France.

  • Temps de transport 4

Remarque itinéraire

Les temps de marche et transport sont donnés à titre indicatif et peuvent évoluer au gré des groupes, des conditions du terrain et des routes. L'itinéraire peut être modifié pour des raisons de sécurité, de météorologie ou autres imprévus. Atalante et ses guides mettront toujours tout en œuvre pour apporter la meilleure solution, même en modifiant le parcours.

Niveau

Trek de 5 jours en itinérance dans les montagnes de Balé.
Montagnes de Balé et plateau de Sanetti : 4100 m
Voyage facile et accessible à toute personne en bonne santé. Penser tout de même à la rusticité de l'hébergement, avec 4 nuits sous tente. Pas d’expérience spécifique.
Pratiquer une activité d’endurance (marche ou vélo) 1 fois par semaine 2 mois avant le départ.

Connaître son niveau

Hébergement

En hôtel et lodge 3*** normes locales en ville. Base chambre double (individuelle sur demande).
En bivouac : tentes 3 places pour 2 personnes, matelas en mousse fourni. Tente mess, chaises et table pliantes pour les dîners et les petits déjeuners.

Déplacement et portage

Sur l’Ethiopie nous utilisons des vols réguliers au départ de Paris (s’opérant toute l’année et à heure fixe). Vous volerez principalement sur la compagnie Ethiopian Airlines. En fonction des disponibilités au moment de votre inscription, nous pourrons également vous proposer d’autres compagnies que celle mentionnée ci-dessus.

Les horaires de vols indicatifs au départ de Paris et arrivée Addis Abeba :

Départ PARIS CHARLES DE GAULLE à 21:45 .../... Arrivée ADDIS ABEBA à 06:45 le lendemain
Départ ADDIS ABEBA à 00:15 .../... Arrivée PARIS CHARLES DE GAULLE à 05:40

Les départs de certaines villes de province sont possibles mais il s’agira essentiellement de pré acheminement depuis la province vers Paris.

IMPORTANT : ces informations sont données à titre indicatif. En fonction des disponibilités au moment de votre inscription, la compagnie aérienne et horaires de vol peuvent être différents des informations mentionnées ci-dessus.

Transport en minibus 12 places ou 23 places à partir de 8 personnes.
Portage des bagages par les mules pendant le trek dans les montagnes du Balé

Pourboire

Le pourboire n’est en rien une obligation et doit être laissé à l’appréciation de chacun. Son montant dépend du service rendu et doit tenir compte de l’économie locale. Les pourboires trop importants, compte tenu du niveau de vie général du pays visité, déstabilisent les équilibres économiques locaux. Bien que très peu répandue en France, sa pratique l’est dans le monde entier.

Il est en général de tradition de constituer une cagnotte, mais en aucun cas cela ne doit être obligatoire, libre à vous d'y participer ou non !

Pour cet itinéraire il est conseillé de prévoir environ 100€ par participant pour l'ensemble de l’équipe locale:

- Equipe dans le Balé (cuisinier, ranger, muletiers et guide)
- Chauffeur pendant le voyage
- Guide Atalante

Une cagnotte de 20€ sera donnée pour les micro-pourboires (à donner à votre guide à l'arrivée)

Des petits cadeaux en bon état comme vêtements , chaussures et autres sont très appréciés. Si vous avez chez vous des vêtements et chaussures dont vous ne vous servez plus, emmenez les pour les donner, mais uniquement aux personnes qui vous ont rendu des services (parents, professeurs...), sous peine d’entraîner des modifications à long terme dans les mentalités et comportements des populations locales. Donner des stylos ou des bouteilles vides est à éviter. Votre accompagnateur saura vous conseiller.

Encadrement

- 1 guide accompagnateur éthiopien francophone tout au long du voyage
- 1 guide local dans chaque village de la vallée de l'Omo et à Arbamintch
- 1 guide local et une équipe de muletiers et cuisiniers pendant le trek du Balé. Un ranger du Parc accompagne également le groupe dans le Balé

L'accueil de votre guide à l'aéroport :
A votre arrivée à l'aéroport le guide vous accueillera. Cependant, il peut parfois se voir refuser le droit de rentrer dans l'aéroport. Dans ce cas il vous faudra aller à sa rencontre à la sortie de l’aéroport.

Alimentation

Repas

Repas dans des restaurants locaux qui proposent des plats traditionnels : injera, tips, wat, ketfo...
Pique-nique durant les treks et les étapes en véhicules. Repas préparés par un cuisinier pour les nuits sous tentes.

L'eau

Durant votre séjour les boissons, y compris l’eau minérale, sont à votre charge.
Il est tout le temps possible de remplir vos gourdes d’eau dans les villages, les sources, les hôtels afin de les traiter avec des pastilles purifiantes (de micropur ou d’hydrochlonazone). N'oubliez donc pas ces pastilles.

Budget et change

La monnaie officielle est le birr éthiopien (ETB).
Pour connaitre le taux de change en temps réel, nous vous conseillons de vous rendre sur le site www.xe.com

L’euro est bien accepté comme monnaie de change. Vous pouvez aussi vous munir de dollars (non déchirés, coupures de 20 ou 50 USD) avant de partir si vous ne voulez pas tout changer dès le début du voyage.

Equipement Indispensable

Cette liste d'équipement se veut exhaustive et adaptée à un climat éthiopien à la fois en basse et en haute altitude.

Nous vous conseillons de prendre avec vous dans l'avion les vêtements importants pour le début du séjour : chaussures de marche, veste, polaire, sac de couchage, etc. en cas de retard de votre bagage.

- Casquette ou chapeau
- Bonnet, écharpe et gants, bandana
- Lunettes de soleil indice élevé (4)
- 1 veste chaude et imperméable
- 1 polaire épaisse
- 1 ou 2 pulls
- 3/6 tee-shirts ou polos à manches longues
- 2 pantalons
- 1 short ou bermuda
- 4/5 paires de chaussettes (dont 1 paire de chaussettes chaudes)
- 1 paire de chaussures de trekking à tige haute de préférence
- 1 paire de chaussures légères
- 1 paire de sandales

Le choix de vos chaussures doit s’effectuer avec beaucoup de soin, il faut absolument éviter que le pied ne vienne buter sur l’avant de la chaussure.
N’hésitez pas à acheter une chaussure de marche d’une demi pointure de plus que votre taille habituelle. Sinon il est conseillé de choisir une chaussure dans laquelle il est possible de passer un doigt derrière le talon lorsque l’avant du pied touche la chaussure.

Matériel

- 1 très bon sac de couchage (température de confort -5 à –10°C)
- 1 sac-drap en coton, pour rajouter dans le duvet ou dans certains hôtels
- Des sacs plastiques pour isoler tous les vêtements de l’humidité et de la poussière
- 1 lampe frontale ou lampe torche, des piles et ampoules de rechange
- 1 couteau suisse ou équivalent (en soute!)
- 1 gourde d'un litre et demi au minimum
- 1 nécessaire de toilette avec lingettes
- 1 serviette de toilette
- Crème solaire + produit pour les brûlures dues au soleil
- Du papier hygiénique biodégradable et un petit sac pour le stocker après usage
- 1 paire de bâtons de randonnée (facultatif), dimensions maximales de 56 cm x 45 cm x 25 cm
- 1 moustiquaire imprégnée de permethrine idéalement

- Prenez de quoi rassembler vos déchets toxiques (piles, aérosols, batteries, tubes de pommade) afin de les rapporter en France où le tri est bien fait et efficace.

Bagages

- 1 sac de voyage contenant vos affaires pour le séjour que vous laisserez dans la voiture ou à l’hôtel suivant les endroits.
- 1 sac de voyage plus petit, souple, pour vos affaires pendant le trek ne craignant pas la poussière (pas de valises)
- 1 petit sac à dos 35-40 litres pour la journée

- Durant le trek le poids des bagages est limité à 12 kg par personne. Prévoir donc votre sac de voyage souple et solide en conséquence.

Le portage est effectué par des mules. Votre sac sera dans tous les cas sanglé, calé, soulevé́ et bâché́ un grand nombre de fois : évitez par conséquent les sacs rigides et les valises, très difficiles à manipuler et préférez la solidité́ à l'esthétique.

Attention, certains pays interdisent l'importation et l'utilisation des cigarettes électroniques, nous vous recommandons donc vivement de vous renseigner auprès des autorités compétentes (MAE, ambassade, consulat) avant votre départ.

Pharmacie

Votre accompagnateur dispose d'une trousse de secours de première urgence pendant le circuit. Toutefois, nous vous recommandons d'apporter vos médicaments :

- Médicaments personnels
- Anti douleur type Aspirine ou doliprane
- Antidiarrhéiques type Tiorfan
- Traitement antibiotique à large spectre
- Pansement intestinal type Smecta
- Vitamine C
- Crème solaire à forte protection pour les lèvres et la peau
- Collyre et crème antibiotique pour les yeux
- Crème hydratante type Biafine
- Une bande élastique adhésive type Elastoplast de 10 cm de large
- Une boîte de pansements adhésifs et compresses désinfectantes
- Pastilles purifiantes (Micropur forte, Aquatabs) ou Hydroclorazone pour désinfecter l’eau
- Un répulsif anti-moustique (type Insect Ecran zone infestées)
- Double peau type Compeed pour les ampoules
- Traitement antipaludéen

Par précaution, indiquez vos allergies aux médicaments dans votre pharmacie.

Passeport

Valable 6 mois après la date de retour, avec trois pages vierges dont au moins 2 face à face.

Nous vous conseillons également de voyager avec des photocopies de vos papiers d'identité en permanence sur vous (en cas de perte ou de vol des originaux).
A partir du 15 janvier 2017, un enfant qui voyage à l'étranger sans être accompagné de l'un de ses parents doit présenter les 3 documents suivants :

- Pièce d'identité valide du mineur : carte d'identité ou passeport + visa éventuel en fonction des exigences du pays de destination (à vérifier en consultant les fiches pays du site diplomatie.gouv.fr )
- Photocopie du titre d'identité valide du parent signataire : carte d'identité ou passeport
- Formulaire d'autorisation de sortie du territoire signé par l'un des parents titulaire de l'autorité parentale.

NB : cette autorisation peut être requise par certains pays lorsque l'enfant mineur voyage avec un seul de ses parents (par exemple : Algérie, Maroc, Suisse : à vérifier en consultant les fiches pays du site diplomatie.gouv.fr

Les informations mentionnées ne sont qu'indicatives pour les ressortissants français. Elles peuvent être sujettes à modification sans préavis de la part des autorités concernées. Il est donc prudent de les vérifier auprès des consulats dans le mois précédent votre départ.

Carte identité

Non

Visa

Oui. Il s'agit d'un visa individuel. Son obtention est sous votre responsabilité. Le délai est au minimum de 3 jours. Son prix est d'environ 36 EUR. Pour son obtention vous devez fournir : votre passeport, 1 formulaire de demande de visa, 1 photo et 1 copie de votre confirmation d'inscription Atalante.
Il est possible également de le faire sur place à l'aéroport d'Addis Abeba au prix de 45 ou 50 euros (en liquide seulement).
Depuis 2017, une solution de visa électronique existe. Le visa coûte 52 USD pour un séjour de 30 jours. Le délai de la procédure de demande de e-visa est de 3 jours. En cas de problème avec le e-visa, vous avez toujours la possibilité d'obtenir le visa à l'arrivée dans l'aéroport d'Addis Abeba.
Le lien pour l'obtention du e-visa est : www.evisa.gov.et
Une fois que la demande en ligne est approuvée, les candidats recevront un courrier électronique les autorisant à voyager en Ethiopie et le visa sera dûment tamponné sur leur passeport à l'arrivée à Addis-Abeba.
Si besoin, vous pouvez noter dans votre demande de visa l'Hôtel MOMONA - Airport Rd, Addis Ababa, Éthiopie - Téléphone : +251 11 667 2201 et le contact sur place : Daniel : +251 91 216 3704

Les informations mentionnées ne sont qu'indicatives pour les ressortissants français. Elles peuvent être sujettes à modification sans préavis de la part des autorités concernées. Il est donc prudent de les vérifier auprès des consulats dans le mois précédent votre départ.

Infos Vaccins

Pas de vaccin obligatoire.
La vaccination contre la fièvre jaune est recommandée. Elle peut toutefois théoriquement vous être exigée si vous avez effectué auparavant un séjour ou transit de plus de 12 heures dans un pays situé en zone d?endémie.

Nous recommandons fortement d?être à jour des vaccinations classiques : diphtérie-tétanos-poliomyélite (DT polio) / coqueluche, tuberculose, fièvre
typhoïde, hépatites A et B.
Le paludisme en Ethiopie peut être contracté à moins de 2000 mètres d'altitude (Institut Pasteur). A Addis Abeba et sur tout la zone des Hauts Plateaux, le traitement est inutile. En revanche il est indispensable pour les voyages dans le sud dans la Vallée de l'Omo notamment. (Voyages QETNI, QETOUR et QETCAR) En tous les cas, consulter votre médecin

Recommandations

Vous trouverez des conseils à suivre concernant les vaccins et le traitement contre le paludisme sur le site de l'Institut Pasteur : www.pasteur.fr/fr/map

Avant votre départ, nous vous conseillons de consulter votre médecin, qui seul pourra vous fournir des indications fiables sur votre état de santé général, et qui fera un point sur vos vaccinations habituelles ainsi que sur les vaccinations recommandées pour votre destination.

La responsabilité d'Atalante ne saurait être engagée dans le cas où vous devriez rentrer en France à cause du non respect de ces obligations personnelles de santé.

Climat

La géographie du pays explique l'existence de 4 zones climatiques bien distinctes. Il existe une grande différence climatique selon l'altitude et l’influence de la mousson. En général, les journées sont ensoleillées et tempérées par l'altitude (2.200 mètres en moyenne). Les températures diurnes ne dépassent pas 30°C tandis que la nuit, elles peuvent avoisiner 10°C.
Il faut noter cependant qu'en début de saison (mois de septembre, octobre voire novembre correspondant au « printemps » éthiopien), les températures peuvent descendre jusqu'à 0°C au petit matin, notamment dans les régions du Tigré et du Simien.
Températures :
- En montagne (Simien et Bale), grâce à l’altitude, elle ne dépasse que rarement les 25°C et ne descend guère en dessous de 5°C, dans la journée. La nuit, le thermomètre chute en-dessous de 0°C.
- Dans la région de l’Omo, donc à des altitudes bien plus faibles, la température peut monter à 35 / 40°C dans la journée.

Pluviométrie : la saison des pluies en Ethiopie commence mi-juin et se termine mi-septembre. Les pluies peuvent créer, par leur abondance, des inondations et endommagent les routes. Dans le massif du Bale, cette saison des pluies s’étend de fin mars à fin octobre.

Géographie

GEOGRAPHIE :
Située à la pointe orientale du continent, la corne de l'Afrique, l'Éthiopie est enclavée entre le Soudan à l'ouest, l'Érythrée au nord, la minuscule république de Djibouti et la Somalie à l'est, et le Kenya au sud. D'une superficie de 1 127 000 km2, elle est dominée par un haut plateau central, coupé de profondes gorges dont la vallée du Rift. Les terres agricoles, concentrées autour des plaines fluviales du Nil Bleu, dans l'ouest du pays, ne représentent que 12% du territoire et sont essentiellement consacrées à la subsistance du pays.


FAUNE ET FLORE :
Entre 1980 et 2005, près de 77% des forêts éthiopiennes ont été décimées pour répondre aux besoins en combustible et en bois de construction. A la fin du XIXe siècle, des eucalyptus d'Australie furent introduits pour lutter contre la déforestation, mais ces arbres au développement très rapide ont eu un effet dévastateur sur l'environnement : la faune endémique ne les apprécie guère et rien ne pousse autour de leurs racines, si bien que les forêts d'eucalyptus ne font que précipiter l'érosion du sol.

La variété des climats pouvant être observés en Ethiopie et les altitudes extrêmes sont propices au développement d'espèces endémiques.
Ce pays dispose d'une végétation extrêmement diversifiée du fait de la grande variété de climats et de reliefs au sein du pays. Dans les régions de très hautes altitudes (au-dessus de 3 800 m), seule subsiste une végétation alpine (lichen, bruyère). Plusieurs plantes sont caractéristiques de ces régions, notamment la lobélie géante.
Dans les régions des hauts plateaux (2 400 m-3 800 m), le climat est plus tempéré, et le sol plus riche. C'est dans ses régions, qui constituent le cœur historique de l'Éthiopie, que l'on trouve encore aujourd'hui la majeure partie de l'exploitation agricole (teff, sorgho, maïs). Le long de la frontière soudanaise à l'ouest, le climat tropical et les précipitations abondantes conduisent à une végétation luxuriante, particulièrement le long des fleuves. Dans les régions de plus basses altitudes au sud-ouest, le climat plus sec contribue à développer un environnement de type savane (herbes hautes, arbustes) ainsi que des plantes résistant à des conditions climatiques plus extrêmes (plantes succulentes). Enfin dans les régions désertiques périphériques, le climat aride et les précipitations quasi-inexistantes contribuent à développer une végétation xérophytique ou à la vie très courte, avec une végétation plus faible (acacias, palmiers) autour des quelques cours d'eau.

On dénombre en Éthiopie un nombre important d'espèces endémiques tout aussi bien chez les mammifères que chez les oiseaux notamment le bouquetin walia (Capra walie), le loup d'Abyssinie (Canis simensis), le nyala de montagne (Tragelaphus buxtoni), le corbeau corbivau (Corvus crassirostris), le babouin gelada.
On peut admirer cette faune dans les parc nationaux éthiopiens: lions, girafes, éléphants, crocodiles, hippopotames, bouquetins éthiopiens («Ibex walia», espèce menacée), ânes sauvages, zèbres...

PARCS NATIONAUX

Créés sous le règne de Haïlé Sélassié, les parcs nationaux ont beaucoup souffert des méfaits collatéraux de la guerre civile et des années d’inaction qui ont suivi. Aujourd’hui l’Ethiopie semble prendre conscience de la richesse de sa biodiversité et tente de restructurer ses espaces protégés par des mesures de protection plus strictes, la réintroduction d’espèces, le développement d’infrastructures touristiques et l’implication de sociétés étrangères, notamment sud-africaines, pour une meilleure gestion des parcs. Il existe actuellement dans le pays neuf parcs nationaux, trois sanctuaires, huit réserves sauvages et 18 zones de chasses contrôlées, ce qui représente environ 194 000 km², soit presque 14 % de la superficie de l'Ethiopie.

Exemple : le Parc national des montagnes du Simien abrite 3 espèces phares de la faune éthiopienne : l’ibex Wallia, le loup du Simien et le babouin Gélada. Le ciel est dominé par les grands rapaces dont l’impressionnant gypaète barbu.

Le tourisme fournit d’importants revenus utilisés pour soutenir le travail de protection des Parcs Nationaux. Il est ainsi un facteur de développement qui permet l’éducation et le bien être des communautés locales, vivant dans ces parcs.

Au cours de votre voyage, nous vous rappelons qu'il est interdit de ramasser quoi que ce soit (os, restes d'animaux, cueillir des fleurs, plantes,...). Les feux ne sont autorisés que dans les lieux de campement, et doivent être éteints avec grand soin avant votre départ. Et nous vous demandons de veiller attentivement à ne rien laisser derrière vous après votre départ (mégots de cigarettes, déchets divers, restes du pique nique...).

Electricité

- Prises électriques : nous vous invitons à consulter le site internet http://www.levoyageur.net/prises.php?paysfr=Ethiopie

- Au cours du voyage, vous aurez la possibilité de recharger vos appareils électriques dans les hôtels, ou parfois dans les véhicules (12V).

Heure Locale

Il existe un décalage horaire de + 2 heures en hiver, et + 1 heure en été avec la France.
Indicatif téléphonique : + 251

Tourisme responsable

Atalante s'inscrit dans une démarche d'organisation de voyages respectant des principes équitables :
- Développement d'un tourisme de qualité tant pour les prestations fournies aux voyageurs que dans l'optimisation des retombées économiques locales.
- Rémunération des services à des prix justes.
- Amélioration des conditions de travail des équipes locales.
- Transmission de savoir-faire auprès des équipes locales.
- Information et sensibilisation des voyageurs.
- Participation à des travaux de recherche des institutions internationales et nationales pour le développement de l'écotourisme.
- Participation à des actions concrètes de protection de l'environnement et de développement durable.

CARTES SUR TABLE PAR RAPPORT AUX VOYAGES DANS LE SUD :

- Un code de conduite à observer : la fréquentation touristique du Sud éthiopien a entraîné un ensemble de comportements assez déplorables avec les populations, où l’échange ne se fait que sous forme de photo contre pièces. Si vous voulez rencontrer et échanger avec ces populations, il faut savoir ranger l’appareil photo, et ce n’est qu’après de longs contacts, dans un village ou avec vos guides locaux, que vous pouvez faire quelques portraits. Il est indispensable d’écouter les conseils de votre guide.

• Nous avons fait le choix de ne pas nous rendre chez les Mursi, où vivent les célèbres femmes à plateaux. De par cette renommée, ce peuple est fréquenté par de nombreux groupes de touristes voyeurs, qui, appareils photos au poing, viennent leur tirer le portrait. Les possibilités de vrais contacts sont à l’heure actuelle absolument impossibles. Des Mursi vivent loin de ces lieux autorisés à la visite, et ce commerce de l’image n’est pour tout ce peuple qu’une source supplémentaire de revenus dont ils auraient tort de se priver. Nous ne pouvons que nous blâmer d’avoir faussé les rapports humains.

• Nos voyages sont conçus pour dormir à proximité des villages dans le sud du pays, et prendre le temps de la rencontre. Cette proximité favorise le contact tout en respectant le rythme souhaité par chacun. Atalante invite les voyageurs à laisser leur appareil photo rangé afin de privilégier un rapport différent, respectueux et de revenir à l'essentiel de la rencontre entre deux êtres humains, pas si différents au final...


FRAGILITÉ DES ÉCOSYSTÈMES ET BONNES PRATIQUES DES VOYAGEURS

Dans beaucoup de pays du monde, l’équilibre social et écologique des écosystèmes traversés est précaire. Même en groupe restreint, notre passage perturbe cet équilibre et il est de la responsabilité de chacun des participants de veillez à ne pas polluer. Portez donc une attention particulière à ne laisser aucun déchet derrière vous et à les ramasser et toute circonstance.

Adoptez, vous aussi, quelques gestes simples lors de vos voyages et agissez pour un tourisme responsable :

- Ne laisser aucun déchet derrière soi : ramasser tous les déchets suite aux pique-niques et bivouacs.
- Économiser l’eau, l’énergie et limiter l’utilisation d’emballages plastiques : limiter l’achat de bouteille plastique et préférer le traitement de l’eau sur place, limiter l’utilisation de sacs plastiques, préférer les savons biodégradables pour se laver etc.
- Respecter les populations locales (attitudes et tenues, autorisation photo, etc.)
- Préférer les échanges aux dons (les pourboires, cadeaux trop importants peuvent déstabiliser l’équilibre économique local)
- Respecter les réglementations en vigueur dans les réserves et les parcs naturels (payer les taxes d’entrée pour participer à la préservation des sites, ne pas sortir des sentiers, ne pas nourrir les animaux etc.)
- Éviter de dégrader les sites culturels (ne pas toucher les statues, ne pas déplacer pierres et objets, ne pas escalader les sites etc.)

Afin de réduire votre consommation de CO2 et faire un geste pour la planète voici quelques conseils :

- Privilégier des vols directs quand cela est possible
- Penser au co-voiturage ou au train pour les déplacements jusqu’à l’aéroport
- Compenser votre trajet aérien via le site de Good Planet par exemple (www.goodplanet.org/fr/)

Envie de partir en famille

Envie de partir entre amis

Envie de partir en couple

Je privatisece voyage

Partez quand vous voulez et avec qui vous voulez !

Atalante vous propose de privatiser ce voyage.

Demandez-nous un devis, un conseiller voyage Atalante vous enverra une proposition personnalisée sous 48h.

Demander un devis

ou appelez-nous au 04.72.53.24.80

Contactez nous

Suivez nous

Newsletter

S'inscrire

© Atalante, l'esprit Trek 2018 - Plan du site - Mentions légales - Accès Partenaires - Membre du réseau Altaï, actif de nature