A l'assaut du Parc national de l'Andringitra @ S.Fautre Massif du Makay

Treks en terres sauvages : Isalo, Andringitra et le Makay!

Treks en terres sauvages : Isalo, Andringitra et le Makay!

Découvrez à pied les massifs les plus sauvages et préservés de Madagascar à travers des treks itinérants au sein des parcs d'Andringitra, de l'Isalo et du mythique Makay !

Ce périple ravira les voyageurs en quête d'aventure ! Nous partons pour une formidable exploration du sud malgache. Nous empruntons l'intégralité de la fameuse RN7 en vue de visiter les plus beaux parcs nationaux du pays. L'Andringitra, granitique, offre aux randonneurs de multiples pics, forêts, prairies, lacs et cascades, tandis que l'Isalo, fait de grès, séduit par ses canyons profonds, ses piscines naturelles et ses lémuriens. Plus secret encore, le massif du Makay est un véritable trésor de biodiversité où nous nous sentons seuls au monde... Pour compléter cette découverte des paysages de "l’île rouge", rien de mieux que la découverte de la population et de l'artisanat malgaches. Sans oublier la fin de séjour détente dans un village vezo (ethnie semi-nomade) les pieds dans l'eau !

Votre Expert

Marjolaine LafougeConseiller spécialiste

Note du voyage

Fiche technique
Je Privatise ce voyage

Envie de partir en famille, entre amis ou en couple ?

Partez quand vous voulez et avec qui vous voulez ! Atalante vous propose de privatiser ce voyage.

Demandez-nous un devis, un conseiller voyage Atalante vous enverra une proposition personnalisée sous 48h.

Les points forts

  • Des itinérances exclusives dans les 3 plus beaux parcs du sud
  • L'aventure humaine de la fameuse RN7 en fil conducteur
  • Une fin de séjour détente au bord du Canal du Mozambique

La carte

Itinéraire du voyage Treks en terres sauvages : Isalo, Andringitra et le Makay!


Dates & Prix
Départ
Retour
Prix
Statut
Départ :28/05/2019
Retour :16/06/2019
Prix :3495€
Statut :Confirmé à partir de 4 personnes
 
Départ :18/06/2019
Retour :07/07/2019
Prix :3495€
Statut :Confirmé à partir de 4 personnes
 
Départ :16/07/2019
Retour :04/08/2019
Prix :3695€
Statut :Confirmé à partir de 4 personnes
 
Départ :30/07/2019
Retour :18/08/2019
Prix :3695€
Statut :Confirmé à partir de 4 personnes
 
Départ :06/08/2019
Retour :25/08/2019
Prix :3695€
Statut :Confirmé à partir de 4 personnes
 
Départ :27/08/2019
Retour :15/09/2019
Prix :3595€
Statut :Confirmé à partir de 4 personnes
 
Départ :24/09/2019
Retour :13/10/2019
Prix :3495€
Statut :Confirmé à partir de 4 personnes
 
Départ :08/10/2019
Retour :27/10/2019
Prix :3495€
Statut :Confirmé à partir de 4 personnes
 
Départ :29/10/2019
Retour :17/11/2019
Prix :3495€
Statut :Confirmé à partir de 4 personnes
 
Remarques sur nos prix

Les groupes sont composés de 4 à 12 personnes maximum.

Le nombre de participants peut être inférieur au nombre minimum indiqué ci-dessus. Les prix ci-dessus sont calculés au départ de Paris, sont soumis à disponibilité au moment de votre réservation, et sont susceptibles d'augmenter au fur et à mesure que le départ se rapproche. Des départs d'autres villes sont possibles, n'hésitez pas à nous consulter.

Le départ du 07/08/18 est exceptionnellement en format 20 jours, en mardi-dimanche et avec un nuit en plus à Tana capitale le J18

Notre prix comprend

- Les vols internationaux, le vol intérieur et les taxes aériennes
- L'encadrement par un guide-accompagnateur Atalante et guides locaux
- Les transports terrestres
- Les excursions détaillées dans le programme
- Les hébergements comme indiqués dans le fil des jours
- La pension complète sauf les repas mentionnés comme « libre » dans le fil des jours
- Les droits d'entrées dans les parcs d'Andringitra et Isalo
- Les vignettes touristiques
- Atalante reverse 10€ par voyageur à l'association malgache 1001 fontaines. Pour plus d'informations consultez la rubrique "tourisme responsable".

Notre prix ne comprend pas

- L’assurance voyage
- Les frais d’inscription
- Les transferts aéroport en cas de vols différents de celui du groupe

A régler sur place

- Les taxes aéroportuaires à la fin du séjour
- Les boissons et l'eau minérale pendant le séjour y compris durant les repas (cf rubrique « Alimentation/Eau »).
- Les repas mentionnés comme « libres » dans le fil des jours. Comptez 5 à 10 € environ par repas.
- Les pourboires aux équipes locales. Pour plus de détails, reportez-vous à la rubrique ‘Pourboires’

Options

- Le supplément départ de province (à partir de 120 €), de Genève ou Bruxelles (nous consulter), départ anticipé ou retour différé (à partir de 100 €)
- Le supplément chambre et tente individuelles (415 €)
- Nuit supplémentaire à Antananarivo en hôtel 2* : 45 € en chambre double, 76 € en chambre individuelle. Prix par personne.
- Nuit supplémentaire à Antananarivo en hôtel 3* : 86 € en chambre double, 150 € en chambre individuelle. Prix par personne.
- Transfert aéroport hôtel à Tana (ou inversement) en cas de vols différés : 55 € (par transfert de 1 à 4 personnes)

Jour 1 :

PARIS - ANTANANARIVO

Départ de Paris et vol de nuit pour la capitale dite "Tana".
Note : En cas de vol de jour le J1 nécessitant de passer la nuit à Tana, celle-ci, non comprise est à régler en supplément.

  • Hébergement Avion
Jour 2 :

RN7 : TANA - ANTSIRABE

Accueil par notre accompagnateur et petit briefing avant le départ pour Antsirabe au sud d’Antananarivo. Nous traversons les paysages des hautes terres en empruntant une route sinueuse bordée de petites cascades et de rizières disposées en terrasses. Visite en cours de route d’une petite fonderie artisanale d’objets en aluminium à Ambatolampy. Puis, nous atteignons Antsirabe dans l’après-midi, ville que nous visitons et où des artisans travaillent les miniatures et la corne de Zébu. Nuit à l'hôtel.

  • Temps de transport 3h30
  • Hébergement Hôtel
Jour 3 :

RN7 : ANTSIRABE - FIANARANTSOA - AMBALAVAO

Nous reprenons la route en direction de Fianarantsoa, capitale du pays Betsileo. Nous passons par Ambositra, réputé pour son artisanat spécialisé dans la sculpture sur bois et la marqueterie. Visite des petits ateliers où sont fabriqués toutes sortes d'objets et statuettes en bois. La route sillonne ensuite à travers un paysage montagneux arboré de pins, d'eucalyptus et de mimosas. Les vallons sont parsemés de petites maisons de terres rouges surplombant des tapis de rizières. Nous déjeunons à Fianarantsoa, puis continuons notre route vers Ambalavao : région des vignobles. Visite d’une fabrique artisanale de papier Antemoro (l’atelier perpétue des méthodes de fabrication traditionnelles à base d’écorce de plantes Havoa). Nuit à l'hôtel.

  • Temps de transport 7h30
  • Hébergement Hôtel
Jour 4 :

AMBALAVAO - PARC NATIONAL DE L'ANDRINGITRA

4 heures de marche

Départ matinal, nous prenons la direction du sud par une piste qui serpente entre collines et vallées cultivées pour atteindre les contreforts du massif de l’Andringitra dans un cadre magnifique. Ce massif est formé par 3 majestueuses montagnes de granite chargées de légendes et de croyances, très respectées par les villageois. L’après-midi, accompagnés de notre équipe de porteurs et du guide local, nous débutons notre randonnée par le versant est pour atteindre une crête d`où nous dominons la vallée. Nous traversons une forêt primaire d’altitude pour atteindre un camp aménagé où nous bivouaquons.

  • Temps de transport 3 h
  • Dénivelé positif +600 mètres
  • Hébergement Bivouac
Jour 5 :

PARC DE L'ANDRINGITRA - ASCENSION FACULTATIVE DU PIC BOBY (2658 M)

5 heures de marche

Nous marchons sur le plateau situé à environ 2000 m au milieu des hautes herbes et des bruyères, traversons plusieurs cours d`eau et observons oiseaux et caméléons... Nous atteignons facilement le camp du jour à 2050 m et pour ceux qui le souhaitent, l`ascension du Pic Boby (2658 m) nous attend. La montée est assez raide mais le sentier est bien tracé jusqu'à un vallon rocheux avant la montée finale dans les rochers. La vue depuis le Pic Boby est magnifique par temps clair, sur les sommets granitiques environnants et sur la vallée de la Tsaranoro.

  • Dénivelé positif +600 mètres
  • Dénivelé négatif -1050 mètres
  • Hébergement Bivouac
Jour 6 :

PARC NATIONAL DE L'ANDRINGITRA

5 heures de marche

Nous levons le camp et traversons une partie du plateau herbeux, puis une petite montée nous conduit au milieu des roches aux formations étranges parsemées de petites oasis... Ce lieu s`appelle "les extra-terrestres" ! Nous descendons de l`autre côté du massif par un beau sentier parfois composé d`escaliers en rocher, et nous retrouvons quelques palmiers disséminés dans le granite avec une vue plongeante sur la vallée de Tsaranoro. Le bivouac du soir se situe au pied de la descente, à côté d'un cours d`eau où il est possible de se rafraîchir.

  • Hébergement Bivouac
Jour 7 :

PARC NATIONAL DE L'ANDRINGITRA - RANOHIRA

4 heures de marche

Dernière journée de marche dans l`Andringitra, nous descendons dans la vallée du Tsaranoro et atteignons les premiers villages, îlots encerclés de cultures. Après avoir rejoint nos véhicules, nous prenons la route nationale en direction de Ranohira. Nous progressons dans les espaces désertiques du sud. Nous passons par Ihosy (pays Bara, ethnie d’éleveurs de zébus) puis traversons les grands espaces de savane du plateau de Horombe. Déjeuner pique-nique en cours de route. Arrivée à Ranohira dans l’après-midi. Dîner et nuit à l'hôtel.

  • Temps de transport 5h
  • Hébergement Hôtel
Jour 8 :

RANOHIRA - BEROROHA - BERONONO

Départ à l'aube pour une journée de transport et d'aventure le long d'une piste difficile vers le nord-ouest pour rejoindre le bord du fleuve Mangoky. Nous longeons le massif ruiniforme de l'Isalo dans un paysage de savane aux hautes herbes jaunes. Traversée du large fleuve Mangoky en bac puis continuation en traversant la rivière Makay avant de reprendre la piste jusqu'au pied du massif du Makay. Déjeuner pique-nique. Arrivée au village de Beronono. Dîner et nuit en bivouac près d'un cours d'eau, qui est le point de départ de votre randonnée du lendemain.

  • Temps de transport 8 à 9h
  • Hébergement Bivouac
Jour 9 :

MAKAY : BERONONO - SAKAMANITSY

6 heures de marche

Le massif du Makay, au relief ruiniforme, est un site sauvage, non habité, isolé, peu exploré, loin des axes de communication. Ce massif au plateau sédimentaire ruiniforme est composé de grès friables. Au sud-ouest de Madagascar, c'est le paradis des aventuriers.… Les paysages sont surprenants : de hauts plateaux recouverts en partie de forêts sèches typiques de la côte ouest, de vastes et profonds canyons abritant une végétation tropicale humide, … Accompagnés de guides et porteurs, éleveurs de zébus de l'ethnie Bara semi-nomade, nous partons pour 4 jours de randonnée en " Terra Incognita " traversant des canyons, marchant dans la rivière...

Note pour le Makay: sur l'ensemble du trek, nous indiquons un dénivelé moyen de D+300. Toutefois, l'aspect sauvage du massif fait que les itinéraires peuvent évoluer. Mais sachez qu'au maximum le D+ est de 600m.

  • Dénivelé positif +300 mètres
  • Dénivelé négatif -300 mètres
  • Hébergement Bivouac
Jour 10 :

MAKAY : SAKAMANITSY - MORAFENO

6 heures de marche

Continuation de notre trek à la découverte du Makay. Au fur et à mesure de notre avancée, le sentier devient plus sec, l’eau se fait rare... La végétation luxuriante au fond des gorges abrite quelques espèces d’oiseaux, et d’espiègles lémuriens se cachent dans les arbustes. Nous montons sur les plateaux pour profiter d’un superbe point de vue sur une partie du massif et sur les lacs (Sariaka et Anosilahy) enfouis entre les canyons. Puis, nous redescendons dans le canyon où nous installons notre bivouac sur les bancs de sable.

  • Dénivelé positif +300 mètres
  • Dénivelé négatif -300 mètres
  • Hébergement Bivouac
Jour 11 :

MAKAY : MORAFENO - ANDRANOVILY

6 heures de marche

Suite de notre trek à la découverte du Makay. Nous pénétrons dans un autre canyon. Le silence impressionnant des gorges se brise de temps en temps par les chants d’oiseaux, le bruit des cours d’eau ou des petites cascades dans les gorges. Notre randonnée est ponctuée par de petites ascensions sur les sommets pour changer de la descente de canyon et évoluer dans le massif. En fin de journée, bivouac au fond d’un canyon sur le sable.

  • Dénivelé positif +300 mètres
  • Dénivelé négatif -300 mètres
  • Hébergement Bivouac
Jour 12 :

MAKAY : ANDRANOVILY - BERONONO

6 heures de marche

Dernière journée de marche pour sortir du Makay. Les grandes parois verticales disparaissent peu à peu et nous sortons du massif en direction de Beronono, village de départ où nous attendent nos véhicules. Nous passez une dernière soirée au village avec l’équipe locale qui nous a accompagné durant cette expédition.

  • Dénivelé positif +300 mètres
  • Dénivelé négatif -300 mètres
  • Hébergement Bivouac
Jour 13 :

BERONONO - MANANTENA - PARC NATIONAL DE L'ISALO

Départ à l’aube pour le village de Ranohira par la piste. Traversée du Fleuve Mangoky en bac, puis nous arrivons dans le parc national du massif de l'Isalo. Arrivée à Ranohira en fin d'après-midi, installation de notre camp. Nuit en bivouac.

  • Temps de transport 8 à 9h
  • Hébergement Bivouac
Jour 14 :

PARC NATIONAL DE L'ISALO

6 heures de marche

Ce matin, nous avons rendez-vous avec nos guides et porteurs pour aller explorer à pied le parc national de l’Isalo. La première ascension est très abrupte par un sentier rocailleux que nous entamons à la fraîcheur de l’aube. Arrivés sur les hauteurs du massif, nous découvrons un paysage de grès ruiniforme où l’eau et le vent ont sculpté un monde aux formes féeriques. De profonds canyons à la végétation luxuriante se perdent dans la savane aux hautes herbes.

  • Hébergement Bivouac
Jour 15 :

PARC NATIONAL DE L'ISALO

6 heures de marche

Continuation de notre trek à la découverte de l'Isalo. Nous parcourons en boucle une partie du massif à travers sa forêt sèche dans laquelle nous observons avec un peu de chance des lémuriens, oiseaux, caméléons... Dans l’après-midi, nous redescendons à Manantena où nous attendent les véhicules.

  • Hébergement Bivouac
Jour 16 :

RANOHIRA - TULEAR - IFATY

Dernière partie de piste avant d’atteindre enfin la route goudronnée à Ranohira sur la célèbre RN7 "Route nationale 7". Nous traversons les contreforts du massif aux paysages somptueux avant d'atteindre l’immense plateau désertique de l’Horombe où nomadisent les éleveurs de zébu de la tribu Bara. Nous traversons ainsi nombre de villages animés par de petits marchés de brousse. L'occasion de petites pauses. Arrivée à Tuléar dans l’après-midi : ville côtière au bord du canal du Mozambique. Petit tour des lieux et du marché aux coquillages. Nous rejoignons ensuite notre hôtel en bord de mer, plus au nord, dans le paisible petit village de pêcheurs d'Ifaty pour finir en beauté. Dîner à l'hôtel.

  • Temps de transport 4h30
  • Hébergement Hôtel
Jour 17 :

DETENTE A IFATY

Journée libre dans ce petit village de pêcheurs de l'ethnie Veso (semi-nomades du canal du Mozambique). Nous pouvons profiter de la baignade sur cette plage de rêve, protégés par le récif frangeant. Nous apprécions les paysages de dunes et de mangrove ainsi que l'ambiance générale de tranquillité qui règne ici. Déjeuner libre et dîner inclus à l'hôtel.

  • Hébergement Hôtel
Jour 18 :

IFATY - TULEAR - VOL POUR TANA

Après une matinée libre, nous sommes conduits à l'aéroport dans l'après-midi pour notre vol à destination d'Antananarivo. Nous sommes accueillis à l'aéroport de la capitale et emmenés à notre hôtel. Déjeuner libre et dîner inclus à l'hôtel.

  • Hébergement Hôtel
Jour 19 :

ANTANANARIVO - VOL RETOUR POUR PARIS

Le matin, nous faisons une balade historique dans la capitale pour en découvrir la Haute ville (la vieille ville) qui laisse apprécier un panorama sur Tana et les collines alentour. En début d'après-midi, nous sommes conduits au grand marché artisanal que nous visitons et où nous pouvons réaliser nos derniers achats de souvenirs. Nous sommes ensuite emmenés à l'aéroport dans la soirée pour notre vol international.

  • Hébergement Avion
Jour 20 :

ARRIVÉE EN FRANCE

Vous arrivez à Paris en début de journée.

Remarque itinéraire

Les temps de marche et transport sont donnés à titre indicatif et peuvent évoluer au gré des groupes, des conditions du terrain et des routes. L'itinéraire peut être modifié pour des raisons de sécurité, de météorologie ou autres imprévus. Atalante et ses guides mettront toujours tout en œuvre pour apporter la meilleure solution, même en modifiant le parcours.

Niveau

10 journées consécutives de randonnées : 4 jours dans l'Andringitra, 4 jours dans le Makay et 2 jours dans l'Isalo.
Dénivelé maximum : 600 m.
Une bonne condition physique et une expérience de randonnée sur plusieurs jours sont recommandées.

Note : Le massif du Makay est particulièrement isolé en terme routier et compte des passages de sentiers qui s'avèrent non vertigineux mais parfois raides. Mais l'aventure vaut bien le coup en terme de paysages sauvages et exclusifs.

Les infrastructures routières et économiques de Madagascar sont délabrées. Un voyage dans ce pays d’exception nécessite d’être prêt à accepter des imprévus et des ajustements de programme. Des événements indépendants de notre volonté peuvent modifier les parcours : routes coupées, pénurie d’essence, climat. Atalante et ses guides mettront toujours tout en oeuvre pour apporter la meilleure solution.

Connaître son niveau

Hébergement

- Hôtels en chambre double, confort simple.
Les infrastructures à Madagascar sont encore peu développées, nos standards européens ne se retrouvent pas à l'identique à Madagascar et il y a parfois des endroits où l'eau chaude fait défaut.

- Bivouac en pleine nature sous tentes pendant les treks. Accès à l'eau limité.
Ils sont montés par notre équipe de cuisiniers et porteurs. Toujours à proximité d'un point d'eau. Nous vous mettons à disposition des tentes igloo doubles Ainsi qu'un matelas mousse d'environ 6 cm. Attention, aucun site de bivouac n'est aménagé dans le Makay, tout se fera au naturel mais dans le respect strict de l'environnement. Votre guide vous sera de bons conseils là dessus.

Déplacement et portage

- Véhicules tout-terrains. 4 passagers dans chaque 4X4.
Les infrastructures routières sont assez délabrées. Un voyage dans ce pays d’exception nécessite d’être prêt à accepter des imprévus et des ajustements de programme. Des événements indépendants de notre volonté peuvent modifier les parcours : routes coupées, pénurie d’essence, À noter que les moyennes kilométriques sont fonction de l’état des pistes et peuvent descendre jusqu’à 15 km/h ! Par ailleurs, nous disposons de véhicules robustes adaptés à la configuration du réseau routier mais n’apportant pas le confort d’un véhicule tout-terrain haut de gamme.
- Vol intérieur Tananarive-Tuléar et Monrondave-Tananarive.

- Vous ne portez que vos affaires de la journée. Portage de vos affaires condensées par des porteurs pendant le trek. Se référer à la rubrique bagages.

Pourboire

Il est en général de tradition de constituer une petite cagnotte pour les pourboires discrétionnaires pour les porteurs,
chauffeurs et guides en fin de séjour (nous conseillons 2 à 3 euros / client / jour pour l'ensemble de l'équipe locale).
Libre à vous d'y participer ou non.

Encadrement

- Guide local francophone . Il sera assisté de guides locaux pendant les treks.
- Chauffeurs francophones.
- Equipe de porteurs et cuisiniers malgaches pendant les treks.

Alimentation

Repas

La nourriture est préparée par l’équipe malgache et certains repas pris dans des restaurants permettront de vrais plaisirs gastronomiques : la culture française a laissé sa trace dans ce domaine.
L'aliment de base est le riz (Madagascar exporte le riz de bonne qualité de ses hauts plateaux et importe en plus grande quantité du riz de qualité moindre). De nombreuses cantines bon marché ne proposent donc qu'une assiette de riz, parfois accompagnée de morceaux de viande bouillie ou en ragoût. Outre ce plat principal, on vous servira parfois un petit bol de rano vola (ou ranon'apango), une sorte de soupe obtenue en ajoutant de l'eau bouillante au liquide restant dans la casserole à la fin de la cuisson du riz, ou encore des brèdes (feuilles vertes bouillies).
A côté de ces adresses locales, des restaurants souvent destinés aux voyageurs proposent des repas d'une qualité qui peut surprend dans ce pays où la misère alimentaire est une réalité. Vous pourrez ainsi goûter au romazava, ragoût de zébu et de brèdes, et au ravitoto, ragoût de porc aux feuilles de manioc. Peut-être trouverez vous également une version malgache de la soupe chinoise, composée de nouilles, de légumes et, dans les meilleurs restaurants, d'un mélange de viandes ou de fruits de mer, le tout servi dans un délicieux bouillon agrémenté d'une bonne dose de coriandre. Sur les côtes, vous dégusterez une grande variété de fruits de mer : crabes, langoustes, crevettes, huîtres. Certains restaurants de l'île proposent par ailleurs des menus rappelant l'héritage français : foie gras, tournedos (de zébu).
Madagascar produit également un peu de vin, rouge et rosé (Betsiléo).

L'eau

Durant votre séjour les boissons, y compris l’eau minérale, sont à votre charge. Vous pouvez remplir vos gourdes d’eau mais il est indispensable de la traiter avec des pastilles purifiantes (de micropur ou d’hydrochlonazone). Evitez autant que possible l’achat de bouteilles en plastique qu’il faut ensuite recycler. Si vous devez acheter de l’eau en bouteille, nous vous conseillons d’acheter des bouteilles de grande contenance et remplir vos gourdes au fur et à mesure. Si vous souhaitez acheter des bouteilles, vous pouvez en avertir votre guide en début de circuit afin de prévoir une halte à cet effet.

Budget et change

La monnaie officielle est l'ariary (MGA).
Pour connaitre le taux de change en temps réel, nous vous conseillons de vous rendre sur le site www.xe.com

La carte Visa est utilisée dans les grandes villes, où vous trouverez des distributeurs automatiques (DAB) et où quelques prestataires touristiques acceptent les règlements par ce moyen de paiement. La MasterCard est depuis peu acceptée par les distributeurs automatiques de la CA-BNI. Elle est cependant rarement acceptée comme moyen de paiement.

Equipement Sur place

Matériel de bivouac fourni:
- Tente 3 places pour 2.
- Matelas mousse.
- Tente douche.
Equipement fourni pour les descentes en rappel.
Téléphone satellite et GPS.

Equipement Indispensable

La liste qui va suivre est indicative et se veut la plus complète possible. N’oubliez pas que nous sommes dans l’hémisphère Sud et que l’été pour nous correspond à l’hiver, il peut donc faire frais le soir en juillet et août, surtout sur les hauts plateaux et à la capitale.

- 1 casquette ou chapeau pour le soleil.
- 1 foulard pour protéger le cou.
- 1 ou 2 sous-vêtements thermiques (T-shirts manches courtes ou longues).
- T-shirts (manches courtes et longues), de préférence en matière technique à séchage rapide.
- 1 polaire chaude pour le soir (les températures peuvent atteindre les 10°C les soirs d'été).
- 1 veste coupe-vent imperméable respirante à capuche de type Gore-Tex.
- 1 ou 2 shorts longs.
- 1 ou deux pantalons de marche confortable, idéalement avec jambes détachables (dont un solide pour le Sud, le « pays des épines »).
- 1 paire de chaussures de “trekking” imperméables, confortables, légères, séchant vite et semelle adhérente (type Vibram). Attention beaucoup de marche dans l'eau, prendre éventuellement une seconde parie de secours
- 1 paire de sandales techniques à scratch (type Teva), » pour les parties en mer, indispensable pour marcher dans l’eau.
- 1 paire de baskets ou chaussures légères équivalentes pour le soir.
- Paires de chaussettes de marche (prévoir plusieurs paires de rechange) .


Matériel

- Sac de couchage température confort -5°. Bivouac très froid au Pic Boby jusqu’à -5° en juillet
- Drap de sac
- Nécessaire de toilette (lingettes pour remplacer l’eau..). Autant que possible, privilégiez les produits biodégradables (savon de Marseille et shampoing)
- Maillot de bain
- Serviette à séchage rapide
- Affaires de rechange pour le soir
- 1 gourde de 1,5 litres ou 2 équivalentes (camel bag ou gourdes rigides)
- 1 paire de lunettes de soleil, indice de protection élevé
- Lampe frontale, piles et ampoules de rechange.
- Un couteau suisse ou équivalent (en soute !!)
- Une paire de bâtons de randonnée télescopiques (recommandé)
- Du papier hygiénique biodégradable et un petit sac pour le stocker après usage

Bagages

- Un sac de voyage souple ou sac à dos 60-70 litres. Pas de valise.
- Sac à dos de 25-35 litres pour la journée.

- Prévoir ou sac léger pour laisser les affaires ne servant pas pendant les treks. Votre sac principal restera à bord des 4X4 lors de ces parties en autonomie.
Portage de vos affaires pendant les treks par des porteurs, il est donc essentiel de ne prendre que l'essentiel dans vos bagages.

Le sac en soute ne doit pas dépasser le poids maximum de 15 Kg !

Pharmacie

Votre accompagnateur dispose d'une trousse de secours de première urgence pendant le circuit. Toutefois, nous vous recommandons d'apporter vos médicaments :
- Médicaments personnels
- Anti douleur type Paracétamol
- Anti diarrhéiques - Traitement antibiotique à large spectre
- Pansement intestinal
- Crème solaire à forte protection pour les lèvres et la peau
- Collyre pour les yeux - Crème hydratante pour le traitement des brûlures superficielles (ampoules et coups de soleil)
- Une bande élastique adhésive, une boîte de pansements adhésifs et compresses désinfectantes
- Pastilles purifiantes pour désinfecter l’eau
- Un répulsif anti-moustique
- Double peau pour les ampoules
- Gel désinfectant pour les mains

Passeport

Valable 6 mois après la date de retour, avec au moins une page vierge.

Les enfants doivent posséder un passeport individuel. Ils ne peuvent plus être inscrits sur le passeport de leurs parents. Toutefois, les passeports délivrés antérieurement au 12 juin 2006, qui font apparaître des enfants mineurs de moins de 15 ans sur le passeport de leurs parents, demeurent valables jusqu'au terme de leur validité normale.

A partir du 15 janvier 2017, un enfant qui voyage à l'étranger sans être accompagné de l'un de ses parents doit présenter les 3 documents suivants :

- Pièce d'identité valide du mineur : carte d'identité ou passeport + visa éventuel en fonction des exigences du pays de destination (à vérifier en consultant les fiches pays du site diplomatie.gouv.fr )
- Photocopie du titre d'identité valide du parent signataire : carte d'identité ou passeport
- Formulaire d'autorisation de sortie du territoire signé par l'un des parents titulaire de l'autorité parentale.

NB : cette autorisation peut être requise par certains pays lorsque l'enfant mineur voyage avec un seul de ses parents (par exemple : Algérie, Maroc, Suisse : à vérifier en consultant les fiches pays du site diplomatie.gouv.fr

Carte identité

Non

Visa

Oui. Il s'agit d'un visa individuel. L'obtention de votre visa est sous votre responsabilité. Ce visa est maintenant payant (depuis le 1er janvier 2016) et doit être obtenu à l'arrivée à l'aéroport au prix de 31 ¤ environ en 2018. Le tarif exact dépendra du taux de change appliqué au contrôle de visa. Nous vous conseillons d'apporter de la petite monnaie comme les autorités n'ont pas toujours le change nécessaire.

Infos Vaccins

Même si aucun vaccin n'est obligatoire, vous vous assurerez cependant que les vaccins pratiqués couramment dans les pays occidentaux (tétanos, diphtérie, poliomyélite, typhoïde) sont encore valables. Vaccins hépatite A et B également recommandés.
Traitement antipaludéen indispensable.
La vaccination contre la fièvre jaune devient obligatoire si vous avez effectué auparavant un séjour ou transit dans un pays situé en zone d'endémie.

Recommandations

Avant votre départ, nous vous conseillons de consulter votre médecin, qui seul pourra vous fournir des indications fiables sur votre état de santé général, et qui fera un point sur vos vaccinations habituelles ainsi que sur les vaccinations recommandées pour votre destination.

Il est indispensable de consulter avant votre départ un organisme spécialisé pour connaître le traitement anti- paludéen adéquat.

Sur les sites suivants, vous trouverez des conseils à suivre avant votre départ :
Institut Pasteur - www.pasteur.fr/ip


La responsabilité d'ATALANTE ne saurait être engagée dans le cas où vous devriez rentrer en France à cause du non respect de ces obligations personnelles de santé.

Climat

Frais sur les hauts plateaux (où vous restez peu). En descendant vers la côte Ouest, températures plus chaudes mais climat sec pendant toute la saison qui s’étend d’avril à novembre. Certaines journées de randonnées sous un soleil tropical omniprésent ! A partir d'octobre jusqu'à mi novembre, la température peut monter jusqu'à 40°C.

Général:
Madagascar a un climat tropical divisé en deux saisons bien distinctes, une saison des pluies et une saison sèche. Comme elle se situe dans l’hémisphère Sud :
- D’Avril à Novembre, c’est l’hiver austral, c’est-à-dire qu’il fait plus frais et sec.
- De Novembre à mi-Décembre il fait chaud et sec dans le Nord Est (30 à 32°C),
- De Décembre à Mars, c’est l’été austral, c’est-à-dire la saison des pluies, et qui est aussi plus chaude. Il fait chaud et humide avec des orages surtout en fin d’après-midi.
L’Est du pays est la côte soumise aux alizés, elle est plus venteuse, la mer plus agitée, et surtout elle prend beaucoup de pluie pendant la saison des pluies. La côte Ouest est beaucoup plus sèche car les nuages sont arrêtés par les hauts plateaux au centre du pays, au point que toute la partie Sud-Ouest du pays est aride. Tout cela donne une variété de paysages et d’écosystèmes surprenante.
A noter une petite saison de pluies de juin à septembre sur la côte Est (Sainte Marie).
- De janvier et mars les côtes est et l'extrémité nord sont touchés par des cyclones - Madagascar se trouve dans la ZCIT (Zone de Convergence Inter Tropicale).

La température varie en fonction de l’altitude, ce qui fait que sur la côte, vous serez toujours bien. Sur les Hautes Terres en revanche, si vous partez au cœur de l’hiver austral (juin à septembre), il fera froid le soir et le petit matin (5 à 10 °C) : prévoyez un bon duvet, et des vêtements chauds.

Géographie

GENERAL :
Quatrième île du monde par sa superficie, la " Grande île " s'est séparée du continent africain il y a environ 165 millions d'années. L'île a préservé grâce à cette insularité des espèces qui se sont éteintes partout ailleurs, mais certaines d'entre elles sont aujourd'hui en danger.
Légèrement plus grande que la France, elle s'étend dans l'océan Indien face aux côtes africaines, à 400 km à l'est du Mozambique. Le tropique du Capricorne coupe le Sud de Madagascar au niveau de Tuléar. Excepté l'extrémité Sud, l'île appartient donc aux tropiques.
A défaut de hautes montagnes, une longue bande de hauts plateaux forme l'épine dorsale de l'île. Ils s'élèvent entre 750 et 1 350 m au-dessus du niveau de la mer. Le pic volcanique de Tsaratanana (2 876 m) est le point culminant. Les plaines les plus vastes sont concentrées à l'Ouest. Elles précèdent une côte de marais, de mangroves et de longues plages de sable.
A l'Est, les hauts plateaux se prolongent par des escarpements abrupts et des collines qui accueillent des forêts tropicales jusqu'à une mince plaine côtière. Le long de la côte orientale, presque linéaire, s'étale le canal des Pangalanes, un cours d'eau intérieur de plus de 600 km formé d'une série de canaux et de lacs artificiels ou naturels.
Le Sud, semi-désertique, est parfois appelé " pays des épines ".

FAUNE ET FLORE :
Des espèces endémiques en danger : Madagascar est une sorte d'arche de Noé où ont été recensés des milliers de plantes, 32 espèces de lémuriens, 260 espèces de reptiles, du caméléon au crocodile, 220 espèces d'oiseaux dont la moitié est endémique, 7 espèces de carnivores endémiques. Seulement voilà, ce patrimoine unique est en train de disparaître.

La déforestation est à Madagascar l'une des plus alarmantes du monde tropical. Dans le sud et le sud-ouest de l’île, la culture du maïs sur abattis-brûlis est la cause principale de la régression de la forêt qui, particulièrement importante dans cette région, s’accroît d’année en année. Plus de 20% du territoire malgache est recouvert par la forêt, ce qui représente environ 13 millions d'hectares. Aujourd'hui, la déforestation atteint des proportions inquiétantes. Chaque année, quelque 200 à 300 000 hectares de forêt disparaîssent.

La forêt tropicale de Madagascar a perdu 50% de sa surface ces 40 dernières années. La déforestation menace directement une biodiversité exceptionnelle et unique au monde: orchidées, arbres, plantes médicinales, amphibiens, batraciens, caméléons, oiseaux et lémuriens.

La faune est également impressionnante.
Les lémuriens viennent en tête de la longue liste des espèces endémiques : la majorité de la vingtaine de variétés de ces sympathiques animaux qui appartiennent à l'ordre des prosimiens (un sous-ordre des primates) n'existent en effet que sur l'île Rouge.
Vous pourrez également rencontrer sur la Grande île des mangoustes, chauves-souris, fosa (le plus grand carnivore de l'île, proche du petit puma), 250 espèces d'oiseaux dont 106 endémiques, des caméléons, des geckos, des crocodiles, des serpents (inoffensifs), des grenouilles (148 espèces endémiques) et 3 000 variétés de papillons dont la majorité ne se rencontrent nulle part ailleurs !
Ajoutons que 500 et 700 baleines passent chaque année près de la côte occidentale de l'île Sainte-Marie, entre juillet et septembre. De nombreux spécimens restent sur place pour s'accoupler ou mettre bas.

Au cours de votre voyage, nous vous rappelons que les feux sont interdits et nous vous demandons de veiller attentivement à ne rien laisser derrière vous après votre départ (mégots de cigarettes, déchets divers, restes du pique-nique...).

Electricité

110 ou 220 V
Il n’est pas nécessaire de prévoir un adaptateur.

Nous vous invitons à consulter le site internet ci-dessous afin d’obtenir toutes les informations sur les prises électriques de la destination de votre voyage: www.levoyageur.net/prises.php

Heure Locale

Décalage horaire : Madagascar est à GMT + 3. Donc en heure d’été en France, Madagascar est à + 1 heure par rapport à la France. En heure d’hiver en France, Madagascar est à + 2 heures.
Pour connaitre l’heure locale en temps réel, nous vous conseillons de vous rendre sur le site http://24timezones.com/

Tourisme responsable

Votre choix fait la différence : sur chaque voyage = 10€ reversés par voyageur à l’ONG 1001 FONTAINES qui contribue à la création de stations de purification de l’eau dans de nombreux villages à Madagascar.

1001 FONTAINES est une association française, œuvrant pour l’accès à l’eau dans les villages les plus reculés. Grâce à la technologie de purification par ultraviolet, 1001 FONTAINES crée dans chaque village des stations permettant de transformer l’eau de marre en eau potable. Cette méthode simple et efficace fournit une eau saine à un prix inférieur à 1 centime d’euro le litre. A Madagascar de nombreuses personnes vivent en milieu rural sans aucun accès à de l’eau potable, l’eau étant une des principales causes de mortalité infantile dans ce pays.

Vous pouvez retrouver plus d’informations sur http://www.1001fontaines.com

Atalante s'inscrit dans une démarche d'organisation de voyages respectant des principes équitables :
- Développement d'un tourisme de qualité tant pour les prestations fournies aux voyageurs que dans l'optimisation des retombées économiques locales.
- Rémunération des services à des prix justes
- Amélioration des conditions de travail des équipes locales.
- Transmission de savoir-faire auprès des équipes locales.
- Information et sensibilisation des voyageurs.
- Participation sur certains de nos voyages à des actions concrètes de protection de l'environnement et de développement durable.

Notre engagement pour un tourisme responsable justifie que nos groupes soient généralement limités à 15 participants, dans le but de réduire l'empreinte écologique et sociale de notre passage.

Pour des raisons écologiques évidentes, Atalante a décidé de ne plus proposer d'eau en bouteille plastique sur ces circuits. Atalante invite ses voyageurs à traiter l'eau avec des pastilles purifiantes et à éviter, autant que possible, l'achat de bouteilles plastiques dans les pays où elles ne sont pas recyclées.

FRAGILITÉ DES ÉCOSYSTÈMES ET BONNES PRATIQUES DES VOYAGEURS

Dans beaucoup de pays du monde, l’équilibre social et écologique des écosystèmes traversés est précaire. Même en groupe restreint, notre passage perturbe cet équilibre et il est de la responsabilité de chacun des participants de veillez à ne pas polluer. Portez donc une attention particulière à ne laisser aucun déchet derrière vous et à les ramasser et toute circonstance. Pensez également à économiser l’eau, limiter l’achat des bouteilles en plastique et l’utilisation des plastiques en règle générale.

Adoptez, vous aussi, quelques gestes simples lors de vos voyages et agissez pour un tourisme responsable :

- Ne laisser aucun déchet derrière soi : ramasser tous les déchets suite aux pique-niques et bivouacs.
- Économiser l’eau, l’énergie et limiter l’utilisation d’emballages plastiques : limiter l’achat de bouteille plastique et préférer le traitement de l’eau sur place, limiter l’utilisation de sacs plastiques, préférer les savons biodégradables pour se laver etc.
- Respecter les populations locales (attitudes et tenues, autorisation photo, etc.)
- Préférer les échanges aux dons (les pourboires, cadeaux trop importants peuvent déstabiliser l’équilibre économique local)
- Respecter les réglementations en vigueur dans les réserves et les parcs naturels (payer les taxes d’entrée pour participer à la préservation des sites, ne pas sortir des sentiers, ne pas nourrir les animaux etc.)
- Éviter de dégrader les sites culturels (ne pas toucher les statues, ne pas déplacer pierres et objets, ne pas escalader les sites etc.)

Afin de réduire votre consommation de CO2 et faire un geste pour la planète voici quelques conseils :

- Privilégier des vols directs quand cela est possible
- Penser au co-voiturage ou au train pour les déplacements jusqu’à l’aéroport
- Compenser votre trajet aérien via le site de Good Planet par exemple (www.goodplanet.org/fr/)


8 notes
4avis

Le MAKAY ça se mérite ! Les aventuriers vont y trouver leur compte mais les randonneurs occasionnels, il vaut mieux oublier. C'est le prix à payer pour voir des sites exceptionnels vraiment peu visités par l'homme. Le portage se fait obligatoirement par des porteurs locaux; grosse ambiance donc lors des bivouac ! Nous nous retrouvions à quasi 20 personnes autour du feu. Seul ombre au tableau, il faut 2 journées de 12H sur pistes défoncées - 200kms, pour accéder au MAKAY. Pas top.

FREDDY
Départ du 07/08/2018

Madagascar est un pays à découvrir.
Paysages magnifiques et très isolés, culture humaine très riche et variée, contribuent à rendre ce trek si particulier.
Mention spéciale au MAKAY - absolument dépaysant (et à l'équipe d'encadrement).

Ce voyage s'adresse néanmoins à une population de "confirmée" du moins sportive.

Le seul véritable hic concerne la piste: 12h00 pour réaliser 200/220 kms. La journée la plus fatigante.

Cédric
Départ du 07/08/2018

Je rentre déçue de ce voyage car très fatiguée. Les randos sont très difficiles car très raides. Les heures de marche à la journée entre 6 et 10 heures! Les 12 heures de piste (non mentionnées dans la fiche technique)pour rejoindre le Makay très longues surtout quand on ne s'y attend pas!et le retour idem !Je n'ai pas pu faire le dernier trek(approuvé par le guide) nous avons été transportées(avec une autre) dans un hôtel pour un jour et demi à notre charge. Paysages magnifiques et grandioses!

CATHERINE
Départ du 07/08/2018

Chère Catherine, merci pour votre avis. Nous sommes vraiment navrés d'apprendre votre ressenti quant à la difficulté de ce trek. Selon nos critères (technique, dénivelé, distance) ce voyage correspond bien à un niveau 3. Nous tenons toutefois compte de vos commentaires et ajoutons une note spéciale en "remarque niveau" au sujet de l'itinéraire, ceci afin de mieux prévenir les participants à l'avenir et de tenir compte de l'aspect isolé du massif et des portions raides. Nous espérons que vous conservez malgré cela de bons souvenirs de votre voyage.

La réponse d'Atalante

Nous rentrons ravis de presque trois semaines de trek/voyage à Madagascar (Isalo, Makay et Andringitra). Paysages magnifiques, isolés et authentiques,
trajets en 4x4 incroyables, bivouac dans des lieux splendides, population très attachante, souriante, heureuse de voir des touristes (!), équipe d'accompagnement (guide/chauffeur/porteurs) superlative, hyper efficace, prévenante, de magnifiques compagnons de route qui savent faire aimer leur pays : un vrai voyage d'aventure !

Thierry
Départ du 03/08/2017

Envie de partir en famille

Envie de partir entre amis

Envie de partir en couple

Je privatisece voyage

Partez quand vous voulez et avec qui vous voulez !

Atalante vous propose de privatiser ce voyage.

Demandez-nous un devis, un conseiller voyage Atalante vous enverra une proposition personnalisée sous 48h.

Demander un devis

ou appelez-nous au 04.72.53.24.80

Contactez nous

Suivez nous

Newsletter

S'inscrire

© Atalante, l'esprit Trek 2018 - Plan du site - Mentions légales - Accès Partenaires - Membre du réseau Altaï, actif de nature