Le Puy de la Tourte, Monts du Cantal, Auvergne

Guide de voyage du Massif Central Infos pratiques

45° 05′ 10″ N, 02° 50′ 41″ E

Le Massif Central en quelques mots

Le Massif central est le plus vaste massif montagneux français. Son étendue explique la diversité de ses paysages, entre sommets volcaniques, vastes plateaux tels que ceux de l’Aubrac et du Larzac, sillons profonds des gorges du Tarn et lacs d’un bleu soutenu lovés dans d’anciens cratères.

De vastes territoires naturels tels que le massif du Sancy et les Grands Causses recèlent de magnifiques sentiers de randonnée au cœur de paysages sauvages. De très nombreuses zones protégées, comme le parc national des Cévennes, offrent des environnements particulièrement préservés. Si tous se prêtent à la randonnée, certains d’entre eux, tels que le parc naturel régional des Volcans d’Auvergne, réservent également de superbes itinéraires en raquettes sur leurs pentes enneigées.

La région abrite aussi de nombreux villages et villes dotés d’un riche patrimoine. Le Puy-en-Velay, célèbre pour ses monuments classés au patrimoine mondial de l’Unesco, ou encore Conques, pour ne citer qu’eux, recèlent des joyaux architecturaux.

Deux itinéraires mythiques permettent de parcourir une large partie du massif : le chemin de Stevenson et le chemin de Compostelle. Tous deux peuvent être effectués à votre rythme, le plus souvent en choisissant un itinéraire partiel, parcouru en une semaine.

Point culminant

1 885 m

Terrain de jeu

Montagne

Superficie

85 000 km²

Capitale

Clermont-Ferrand

Heure locale

10:04 UTC +2

Protection de la biodiversité

Rencontre avec une vache dans les Cévennes
Le Massif central abrite une biodiversité abondante, adaptée à ses reliefs montagneux et ses vastes plateaux calcaires.

La faune est variée, caractéristique des milieux d’altitude et on y trouve des espèces emblématiques telles que le chamois, le mouflon, le cerf et le chevreuil qui évoluent dans les forêts et les vallées boisées. Les rapaces, comme le milan royal et le faucon pèlerin, sillonnent les cieux au-dessus des sommets volcaniques. Les cours d’eau, nombreux, abritent essentiellement des truites mais aussi des écrevisses à pattes blanches, témoignant de la richesse des habitats aquatiques.

La flore du Massif central est elle aussi diversifiée. Les vastes étendues boisées sont essentiellement mixtes, peuplées de chênes, de hêtres et de sapins, parmi lesquelles certaines sont anciennes. Dans les prairies et les landes, on découvre des espèces végétales endémiques telles que l’astragale de Montpellier et l’orchidée sauvage. La présence de tourbières est également un élément remarquable et contribue à la richesse de la biodiversité.

De nombreuses initiatives de préservation de la biodiversité sont menées dans tout le Massif central. Neuf parcs naturels régionaux, tels que le parc des Volcans d’Auvergne et le parc des Grands Causses ainsi qu’un parc national, celui des Cévennes, œuvrent à la conservation des habitats naturels. Des réserves, telles que la réserve naturelle nationale de Chastreix-Sancy, protègent également des zones sensibles et des espèces menacées.