Balade dans le parc national de Fiordland

Nos voyages en Nouvelle Zélande Trek et randonnée

Type
Destination
Terrain de jeu
Activité
+
3 voyages disponibles
Balade dans le parc national de Fiordland
Nouvelle Zélande

Randonnée au bout du monde

(28 notes)
Prochain départ
08/06/2024
Niveau
2/5
23 jours à partir de
7 395 € / pers.
Vol inclus
La Nouvelle-Zélande, petit pays situé aux confins de l’Océanie, au cœur du Pacifique, abrite une nature riche et préservée. L’île du nord et l’île du sud renferment une diversité de paysages incroyable, qui attirent les amoureux de grands espaces. Paradis pour la randonnée et le trek, la Nouvelle-Zélande ravira les adeptes de marche à pied, avec des sentiers adaptés à tout niveau, de la randonnée à la journée au trek de plusieurs jours. Lors de votre voyage, votre guide vous emmènera à la découverte de cette nature fabuleuse, de sa faune et de sa flore, mais également de sa culture maorie, encore très présente sur l’île.


Que faire en Nouvelle-Zélande ?


Parcourir à pied les parcs nationaux

Réputée pour ses paysages grandioses, la Nouvelle-Zélande est le paradis pour tous les amoureux de nature et de grands espaces. Pour apprécier pleinement cette richesse, rien de tel que la randonnée. En compagnie de votre guide local, vous arpenterez les nombreux sentiers de trekking du nord au sud de l’île. Du parc national de Tongariro à celui d’Abel Tasman, en passant par celui du Fjordland, vous serez fascinés par la diversité des espaces naturels. Des forêts verdoyantes au blanc éclatant des glaciers, du bleu turquoise des lacs aux plages de sable doré, c’est une multitude de couleurs qui vous attendent ! Une nature préservée qui renferme de nombreuses espèces animales et végétales, dont certaines datent de plusieurs milliers d’années et d’autres, endémiques.


Observer la faune unique de l’île

Afin de protéger au mieux sa faune et certaines espèces endémiques, le pays porte une attention particulière à tout ce qui est introduit sur l’île. À votre arrivée à l’aéroport, ne soyez donc pas surpris si l’on vous emprunte vos chaussures de randonnée ou votre matériel de trekking pour un nettoyage complet. Grâce à ce processus de vérification strict, les autorités limitent au maximum l’intrusion d’espèces invasives ou dangereuses pour sa faune et sa flore. En Nouvelle-Zélande, on retrouve de nombreuses espèces d’oiseaux endémiques et spécifiques au pays, telles que le kea, le kakapo, le tūī, ou encore le fameux kiwi, symbole national. Très difficile à observer, le kiwi est un petit oiseau nocturne incapable de voler et dont le plumage ressemble à une fourrure. Le kea et le kakapo sont tous deux des perroquets, le premier s’observant dans les montagnes et le deuxième de nuit. Le tuke quant à lui, arbore un plumage magnifique et est connu pour sa danse de séduction unique. Le tuatara, espèce de reptile, et le weta, insecte géant, sont également deux espèces endémiques, la première existant depuis plusieurs millions d’années ! Tout aussi endémiques mais plus facilement observables, le pingouin bleu et l’otarie à fourrure de Nouvelle-Zélande peuplent les plages et les côtes de l’île du sud. Sans oublier les nombreux moutons que vous rencontrerez sur votre chemin, bien plus nombreux que les habitants !


Découvrir la culture Maorie

Représentant environ 15% de la population, les Maoris ont su préserver leur culture et leurs traditions au fil du temps, telles que leur langue, appelée “te reo maori”, le tatouage traditionnel, le “moko”, la sculpture sur bois ou encore le tissage. Lors de votre étape à Wellington, prenez le temps de visiter le musée Te Papa, qui présente en détail tous les aspects de la culture maorie. Comme beaucoup de cultures ancestrales, les chants et les histoires tiennent une place importante dans la culture maorie, qui se perpétuent de génération en génération, tout comme les danses, les rituels et les cérémonies. Le plus connu d’entre eux reste le “haka”, notamment grâce aux All Blacks, l’emblématique équipe de rugby néozélandaise. Lors de votre arrivée à Rotorua, vous aurez l’occasion d’assister au “powhiri”, la cérémonie d’accueil réservée en l’honneur des visiteurs. Danses et chants traditionnels rythment la cérémonie qui s’achève par un “hangi”, plat traditionnel maori cuit dans la terre.


Arpenter les villes néozélandaises

Bien loin de nos villes européennes, les villes néozélandaises, à l’exception d’Auckland, sont de taille relativement modeste, à l’ambiance conviviale, leur conférant un charme particulier. Wellington, la capitale du pays, séduit tout de suite le voyageur, par sa culture, ses musées et ses galeries, ses nombreux cafés et restaurants et ses maisons colorées. Prenez le temps de vous rendre au mont Victoria ou à Wrights Hills, deux excellents points de vue pour admirer la ville et son port. Pour les amateurs d’activités de plein air, Wanaka et Queenstown apparaissent comme des camps de base idéaux, en bord de lac et nichés au cœur des Alpes néozélandaises. Puis, vous serez surpris par Dunedin et ses airs celtiques : son nom n’est ni plus ni moins que le nom écossais d’Edimbourg et l’architecture victorienne se retrouve à travers les maisons, les églises et même la gare ! 

> Que voir en Nouvelle-Zélande ? Les incontournables de la destination

Quand partir en Nouvelle-Zélande ?

La Nouvelle-Zélande peut être visitée tout au long de l'année, mais selon vos envies et les activités que vous souhaitez pratiquer, vous opterez davantage pour une saison plus qu’une autre. Si vous souhaitez explorer les nombreux chemins de randonnée néozélandais, nous vous conseillons de partir en Nouvelle-Zélande de la fin du printemps au début de l’automne, à savoir d’octobre à avril. À cette période, les températures oscillent entre 20 et 25 degrés et les sentiers sont parfaitement praticables. Attention toutefois si vous avez prévu d’aller en montagne, le temps peut être plus froid et les sentiers humides, et il conviendra d’emporter les vêtements et l’équipement en conséquence. À noter que les mois de décembre, janvier et février correspondent à l’été, et qu’il s’agit de la haute saison touristique. Si vous avez prévu de voyager à cette période, attendez-vous à rencontrer un peu plus de monde. Si vous souhaitez profiter pleinement des espaces naturels remarquables de l’île, sans l’affluence touristique, préférez alors le printemps et l’automne.

> Températures et climat : quand partir en Nouvelle-Zélande ?


Trek Nouvelle-Zélande

Pour avoir le temps d’explorer les paysages grandioses de la Nouvelle-Zélande, Atalante vous propose un circuit de 23 jours du nord au sud de l’île. D’un niveau accessible à tous, vous parcourrez les chemins et sentiers du pays en petit groupe de 10 personnes, accompagnés d’un guide francophone local. Trois semaines d’émerveillement durant lesquelles vous allez traverser une grande variété d’espaces naturels : montagnes, glaciers, mer, geysers, fjords, lacs, volcans… Dès votre arrivée, vous serez témoins de l’activité géothermique intense de l’île lors de votre déambulation à pied dans le parc national de Rotorua et WaiOtapu : bains bouillonnants, geysers et odeur de soufre vous plongeront dans une ambiance mystique ! Un départ énergique qui se poursuit avec une randonnée autour des volcans Ngauruhoe et Tongariro. Pour ceux qui le souhaitent, il est possible d’effectuer le célèbre trek du Tongariro Crossing, où, sur près de 20 kilomètres, vous évoluerez dans un décor volcanique magique, dont les fameux Emerald Lakes aux couleurs bleues et vertes hypnotiques. C’est avec des images plein la tête que vous entamerez la découverte de l’île du sud, où la nature est tout aussi grandiose ! Du parc national Abel Tasman, ses criques et ses plages de sable doré, aux fjords majestueux de Milford Sound, vous longerez la côte ouest, région réputée pour son littoral accidenté et ses grandes rivières. Vous ferez étape pour admirer les étonnants Pancake Rocks de Punakaiki et les glaciers du parc national de Westland, dominés par le Mount Cook, point culminant du pays à 3724 mètres. Après une halte à Wanaka et une randonnée au Mont Roy pour une vue panoramique sur le lac, vous poursuivrez votre itinéraire en direction de Dunedin avant de terminer votre voyage à Christchurch. Un voyage de trois semaines qui promet de belles émotions et des panoramas à couper le souffle du nord au sud de la Nouvelle-Zélande.

Questions fréquentes

  • Quel trek faire en Nouvelle-Zélande ?

    Il est difficile de n’en citer qu’un seul, tellement les options de trekking sont nombreuses ! Parmi les 10 plus réputés, appelés “Great Walks”, on retrouve le Milford Track, le Routeburn Track, le Kepler Track, le Tongariro Crossing, l'Abel Tasman Coast Track, le Heaphy Track, le Paparoa Track, le Rakiura Track, le Lake Waikaremoana Track et le Whanganui. Lors de votre itinéraire de 3 semaines en Nouvelle-Zélande avec Huwans, vous aurez la possibilité d’effectuer le Tongariro Crossing en totalité, soit un sentier de 20 kilomètres en une seule journée !
  • Comment s'habiller en randonnée en Nouvelle-Zélande ?

    Selon la période et les environnements traversés, il conviendra d’adapter ses vêtements de randonnée. Toutefois, nous vous conseillons d’appliquer le système 3 couches : une première couche en tissu synthétique respirant (polyester ou nylon), une couche intermédiaire en polaire pour avoir chaud et une troisième couche en tissu imperméable pour vous protéger de la pluie et du vent. De bonnes chaussures de randonnée, étanches avec une semelle antidérapante, sont indispensables, ainsi qu’une protection solaire optimale, un chapeau, des lunettes de soleil mais également un bonnet et des gants.
  • Quelle tente choisir pour une randonnée en Nouvelle-Zélande ?

    Plusieurs facteurs importants sont à prendre en compte pour le choix de votre tente à emmener pour vos randonnées en Nouvelle-Zélande : la capacité, le poids, la facilité de montage, la durabilité et la résistance aux intempéries. Optez pour une tente légère, imperméable et avec un bon système de ventilation pour éviter la condensation, au tissu résistant aux chocs et aux frottements et avec des coutures renforcées.
  • Quelle veste de randonnée en Nouvelle-Zélande ?

    En complément d’une première couche respirante et d’une polaire chaude, la veste de randonnée vient en troisième et dernière couche. Celle-ci devra être imperméable, respirante, légère, résistante et polyvalente. Le respect de ces critères et l’application du fameux système 3 couches vous permettra de profiter sereinement et en toute sécurité de vos treks et randonnées en Nouvelle-Zélande !