Auderville, phare de Goury au coucher de soleil en Normandie

Guide de voyage de la Normandie Toutes les informations essentielles sur la Normandie

49° 25′ 22″ N, 00° 53′ 36″ E

La Normandie en quelques mots

La Normandie offre un écrin de fraîcheur et de nombreuses possibilités de randonnées entre terre et mer, notamment sur le sentier des douaniers. Le Cotentin en particulier, entre ses falaises impressionnantes qui surplombent la Manche, ses bocages verdoyants et ses villages aux maisons de pierre, est doté d’un charme particulier.

Le Cotentin n’est pas sans évoquer les paysages et les ambiances d’outre-Manche. Côté terre, les prairies verdoyantes où paissent les vaches et les moutons, les murs de pierre sèche, les bruyères et les ajoncs qui couvrent certains reliefs créent des paysages mêlant savamment une certaine rudesse à de la douceur. De paisibles villages au charme indéniable, tels que Biville et Auderville, ont eux aussi des allures irlandaises… 

Côté mer, la frange du littoral abrite une succession de paysages mêlant falaises, plages de sable ou de galets s’étirant à perte de vue, ainsi que des dunes, immenses parfois, comme celles d’Hatainville. Parmi les promontoires les plus saisissants, on compte le cap du Rozel, le Nez de Jobourg et le cap de Flamanville, qui surplombent des criques isolées et de longues plages propices à la contemplation des flots… ou des chars à voile. 

Le cœur marin de la Normandie est également très perceptible à travers ses ports, notamment ceux de Cherbourg, particulièrement animés, et à travers sa Cité de la Mer, dédiée à l’exploration des profondeurs et aux liens qui unissent l’Homme et la mer.

Point culminant

413 m

Terrain de jeu

Bord de mer

Superficie

30 627 km²

Capitale

Rouen

Heure locale

08:59 UTC +2

Protection de la biodiversité

ânes du Cotentin dans un champ au petit matin en Normandie, France
La Normandie présente une grande diversité géographique, allant des côtes et des falaises aux bocages de l’intérieur des terres, en passant par les forêts, les marais et les tourbières qui abritent une biodiversité remarquable.

La faune normande rassemble des espèces adaptées à tous ces habitats : si la région est réputée pour ses crustacés, les eaux de la Manche abritent également des dauphins et des phoques. Les forêts de chênes et de hêtres sont le domaine des cerfs, des sangliers et des écureuils roux. Les zones humides quant à elles, abritent une multitude d’oiseaux migrateurs, tels que les hérons et les canards sauvages. Les falaises côtières, enfin, sont propices à la nidification de certaines espèces et l’on y observe des mouettes tridactyles, des goélands et des grands cormorans.

La flore normande est tout aussi diversifiée et l’on dénombre plus de 1 000 espèces sur l’ensemble du territoire. Les prairies, les forêts, la lande et les dunes abritent des fleurs sauvages propres à chacun de ces milieux : bruyère, sauge des prés, jacinthe des bois comptent parmi celles-ci. Les haies bordant les bocages sont des refuges précieux pour certaines variétés et offrent également des corridors écologiques pour la faune locale.

De nombreuses initiatives de conservation ont été mises en place pour préserver la biodiversité normande, notamment à travers la création de 4 parcs naturels régionaux. Le parc des Boucles de la Seine normande protège les écosystèmes le long de la vallée de la Seine. Le parc des Marais du Cotentin et du Bessin abrite une zone humide d’une grande valeur et comprend une réserve ornithologique.