Groupe de randonneurs dans le Dasht-e-Lut dans les provinces de Kerman, en Iran

Guide de voyage de l'Iran Toutes les informations essentielles sur l'Iran

32° 38′ 51″ N, 54° 33′ 52″ E

L'Iran en quelques mots

Entre le désert du Dasht-e Kavir et les montagnes imposantes de l’Alborz, l’Iran dévoile des paysages splendides et souvent minéraux. La vie s’est adaptée à la rudesse de ces conditions et une culture raffinée a fleuri partout.

Le seul nom des villes iraniennes évoque le faste des cités perses. Kashan, ses dédales de ruelles, ses maisons ceintes de jardins luxuriants et ses céramiques ; Ispahan, ses palais, ses mosquées et son immense place Naghch-e Djahan ; Persépolis, l’ancienne capitale de l’Empire perse, dont les vestiges et les bas-reliefs témoignent encore de son influence. Mais aussi Shiraz, la ville des jardins et des poètes, qui a érigé la douceur et l’harmonie en véritable art de vivre.

La beauté des édifices semble parfois avoir été arrachée à la dureté des éléments : l’ancienne cité caravanière de Yazd, construite en terre et étonnamment bien conservée, a su trouver l’eau grâce à un ingénieux système de captation souterraine. Autour de la ville, le désert de Dasht-e-Kavir étire à perte de vue ses dunes et ses concrétions salines. La vie qui s’y est adaptée résiste à des conditions extrêmes et des amplitudes thermiques pouvant atteindre 60 °C entre le jour et la nuit…

Ailleurs dans le pays, c’est la montagne qui s’impose. L’immense capitale, Téhéran, se déploie d’ailleurs non loin du mont Damavand, volcan endormi depuis des millénaires et auquel, selon la légende, le dragon à trois têtes serait enchaîné jusqu’à la fin du monde…

Point culminant

5 610 m

Terrain de jeu

montagne, désert

Superficie

1 648 000 km²

Capitale

Téhéran

Protection de la biodiversité

mouflon

L’Iran, qui comprend des écosystèmes très variés allant des montagnes enneigées aux vastes déserts, abrite une riche biodiversité, notamment des espèces adaptées à des conditions extrêmes et, pour certaines, endémiques. La faune iranienne comprend une variété impressionnante de mammifères, parmi lesquels le mouflon à manchettes, le chevreuil à longues oreilles et le chat des sables. Les déserts abritent par ailleurs des espèces uniques comme le lézard à queue de fouet et le hérisson du désert....

À découvrir

vue aérienne de Téhéran, capitale de l'Iran

Téhéran

La capitale, avec ses 14 millions d’habitants, est une ville aussi vaste qu’effervescente. Elle est dominée au nord par le mont Tochal, accessible par un chemin de randonnée depuis le quartier de Darband. La ville abrite quelques trésors culturels, tels que le sanctuaire de l’imamzadeh Saleh, mais aussi de somptueux palais, notamment celui du Golestan. Le bazar très animé de Tajrish quant à lui, se situe dans l’un des quartiers historiques les mieux conservés de la ville.

ville de Kashan en Iran

Kashan

Kashan, l’ancienne ville caravanière située au cœur du désert central iranien, est dotée d’une beauté intemporelle. Célèbre pour ses maisons historiques aux magnifiques jardins, dont certaines datent du XIXe siècle, ainsi que ses pièces de céramique traditionnelle, la ville invite à se perdre dans le dédale de ses ruelles. À quelques kilomètres de là, découvrez également le superbe jardin de Fin, ses fontaines, ses bassins et ses pavillons d’une grande finesse.

ruines du château de Sassani dans l'oasis de Garmeh, désert de Dasht-e Kavir, Iran

désert salé de Dasht-e-Kavir

Une balade dans le désert salé de Dasht-e-Kavir offre l’occasion d’une pause contemplative. Ses dunes s’étendent à perte de vue, offrant un paysage des plus arides mais non dénué de vie, et protégé par deux parcs nationaux, celui du Kavir et de Touran, tous deux classés réserves de biosphère par l’Unesco. On y trouve de petites oasis telles que Mesr, nichée au cœur d’un erg doré et on observe également un phénomène géologique étonnant, les kalout, profonds sillons creusés par l’érosion.

Ville de Yazd en Iran

Yazd

Yazd est une ville millénaire, située entre le désert du Dacht-e Kavir et celui du Dacht-e Lout. La capitale de la province du même nom séduit les voyageurs par bien des aspects : ses bâtiments en pisé, ses tours de vent ancestrales et ses ruelles couvertes. La ville abrite notamment le temple du Feu, dont le feu sacré aurait été allumé au Ve siècle. Au cœur de ses ruelles labyrinthiques, découvrez aussi ses mosquées, ses bains traditionnels et son bazar.

Place Naghch-e Djahan et mosquée de la ville d'Ispahan

Ispahan

Ispahan est l’un des joyaux de l’Iran. Ses jardins persans et ses mosquées aux coupoles turquoise sont splendides, comme la mosquée de l’Imam et celle du Cheikh Lotfollah, mais ses palais méritent une visite, à commencer par le palais d’Ali Qapu. L’immense place Naghch-e Djahan, construite au XVIIe siècle, est également un lieu incontournable de la ville. Inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, elle est un élément de l’héritage culturel perse.

Persepolis

Persépolis

Persépolis fut l’une des capitales de l’empire perse achéménide, l’un des plus vastes empires de l’Antiquité et son édification remonte au VIe siècle av. J.-C. Du glorieux passé de cette cité éblouissante, demeurent des vestiges saisissants et notamment des bas-reliefs d’une grande valeur. À quelques kilomètres de la cité antique, ne manquez pas de visiter également le site de Naqsh e-Rostam et ses imposants tombeaux royaux sculptés dans les falaises. Une plongée dans la splendeur passée.

mosquée Nasir al-Mulk à Shiraz, Iran

Shiraz

La ville de Shiraz, cité des poètes et des jardins, est un hymne à la poésie et à la douceur de vivre. Celle qui fut la capitale de la Perse dans la seconde moitié du XVIIIe siècle est aujourd’hui considérée comme l’une des trois capitales culturelles aux côtés d’Ispahan et de Téhéran. En témoignent les mausolées du poète Hafez et de Shah Cheragh, le jardin persan d’Eram et son palais, ou encore la fameuse mosquée Nasir-ol-Molk, surnommée « la mosquée rose ». Un enchantement…