Madagascar

Trek des Hautes-Terres aux lagons du sud

(14 notes)
  • 3 treks itinérants dans les Hautes-Terres, les parcs de l'Isalo et l'Andringitra.
  • L'ascension (facultative) du Pic Boby.
  • Le vol intérieur entre Tuléar et Tana pour ne pas à avoir à revenir sur nos pas.
  • Une fin de voyage toute en détente en lodge et sur les plages du canal du Mozambique.
  1. Accueil
  2. Afrique
  3. Madagascar
  4. Trek des Hautes-Terres aux lagons du sud
Ce trek nous emmène des montagnes façonnées en parcs sauvages et préservés jusqu'à l'océan indien à la fin pour nous reposer. Faune, flore, richesses naturelles et culturelles du sud malgache sont au programme !
Nous partons à la découverte des merveilles qui jalonnent la célèbre RN7 de Madagascar, hors des sentiers battus avec Huwans. Au cœur des Hautes Terres, nous nous imprégnons de l'ambiance des rizières en terrasses et des villages typiques, et nous partons pour 2 jours de randonnée à la rencontre des villageois et de leur mode de vie ancestral. Quittant les hauts plateaux, nous atteignons le parc national de l'Andringitra avec ses grands espaces et ses immenses monolithes de granite. 3 jours de randonnée itinérante jusqu'au pic Boby à 2658 mètres d'altitude.
Nous gagnons par la suite le célèbre massif de grès ruiniforme de l'Isalo où nous randonnons sur des chemins peu fréquentés jusqu'à la cascade des Nymphes.
Notre voyage aventure s'achève les pieds dans l'eau à Sarodrana, un petit village de pêcheurs sur une plage de rêve du Canal du Mozambique !
  • À partir de
    2 995 €
  • Durée
    15 jours
  • Type
    Voyage en petit groupe
  • Niveau
  • Thématique
    Randonnée

Dates & prix

Du Au Prix Etat Réservez votre aventure
sam. 05/11/2022 sam. 19/11/2022 2 995 €
Confirmé dès 4 inscrits
Réserver

Les prix ci-dessus sont calculés au départ de Paris, sont soumis à disponibilité au moment de votre réservation, et sont susceptibles d'augmenter au fur et à mesure que le départ se rapproche. Des départs d'autres villes sont possibles, n'hésitez pas à nous contacter.

Le nombre de participants peut être inférieur au nombre minimum indiqué ci-dessus.

Le prix comprend

  • Vol Paris / Antananarivo / Paris,
  • Les taxes aériennes,
  • Vol intérieur Tuléar / Antananarivo,
  • Hébergement en hôtels simple – gîte – campement – bivouac : selon étapes programme
  • La pension complète du J2 au J14
  • Le transport en minibus / bus sur le parcours Antananarivo / Tuléar y compris carburant et chauffeur
  • Les transferts en bus local ou en 4X4
  • Les guides locaux et porteurs durant les randonnées
  • L’encadrement d’un guide accompagnateur et d'un chauffeur (à partir de 6 participants)
  • Le droit d’entrée dans les parcs nationaux : Andringitra, Isalo

Le prix ne comprend pas

  • Les frais d'inscription (à partir de 12 ans) : 18 € par personne
  • Départ possible à partir de 2 participants avec un supplément (nous consulter)
  • L’assurance voyage
  • Les transferts aéroport en cas de vols différents de celui du groupe
  • La compensation carbone pour votre voyage à Madagascar : 10 € par personne
  • les frais de visa

À payer sur place :

  • Les dépenses personnelles.
  • Les boissons (dont l'eau minérale).
  • Les visites éventuelles non mentionnées.
  • Les pourboires aux équipes locales (à votre discrétion), consultez la rubrique spécifique des renseignements complémentaires pour de plus amples informations.

Assurances au choix

  • L'assurance assistance rapatriement :
    2,5 % du voyage par personne
  • L'assurance multirisque :
    4,1 % du voyage par personne
  • L'assurance premium (valable pour tout voyage dont le montant dépasse 8000€/pers.) :
    5 % du voyage par personne
  • L'assurance COVID (complémentaire à l'assurance multirisque ou premium) :
    1 % du voyage par personne

Pour ce voyage, nous vous recommandons notre assurance multirisque, spécialement étudiée pour le voyage d'aventure.

Départs de province

Nos voyages sont construits avec un départ de Paris (lorsque le vol est inclus), mais nous pouvons étudier sur demande des départs d'autres villes (et de Belgique, Suisse, Luxembourg).

Lorsque le départ du voyage choisi n'est pas encore confirmé, nous vous proposons un forfait fixe :
  • 90 € par personne aller-retour pour l'Europe (120 € pour les départs de juillet-août)
  • 120 € par personne aller-retour pour les autres continents (150 € pour les départs de juillet-août)

Options

  • Chambre individuelle (hôtel et tente seulement) : 260€.
  • Nuit supplémentaire à Antananarivo en hôtel 2* : 45 € en chambre double ; 76 € en chambre individuelle. Prix par personne.
  • Nuit supplémentaire à Antananarivo en hôtel 3* : 86 € en chambre double ; 150 € en chambre individuelle. Prix par personne.
  • Transfert aéroport hôtel en centre ville d’Antananarivo ou inversement de 1 à 4 personnes. Prix par transfert : 55 €

Itinéraire

  • Jour 1

    Paris - Antananarivo

    • Hébergement : Avion
    • Déjeuner : libre
    • Dîner : libre

    Vol de nuit pour la capitale malgache Antananarivo, dite « Tana ».

  • Jour 2

    Antananarivo - Antsirabe et les Hauts Plateaux

    • Transport : Minibus (5h)
    • Hébergement : Hôtel

    A l'arrivée à l'aéroport, accueil par notre guide. Nous prenons ensuite la route pour Antsirabe. Rapidement, en cours de route,  nous nous posons dans un petit restaurant convivial pour prendre une collation-petit déjeuner avant de reprendre notre cheminement. Nous traversons les Hautes Terres par une route sinueuse au milieu des collines pelées et des tapis de rizières en terrasse. Nous admirons les villages aux maisons hautes et étroites, en briques rouges avec de beaux balcons en bois, typiques des Hauts Plateaux. Déjeuner en cours de route. Arrêt à Ambatolampy, pour une visite d'une fabrique de marmites en aluminium. Nous arrivons ensuite à Antsirabe en fin de journée où nous passons la nuit à l'hôtel.

  • Jour 3

    Trek dans les Hautes Terres : Betafo - Ambatonikolahy

    • Marche : 5h-6h
    • Dénivelé positif : 300 m
    • Dénivelé négatif : 300 m
    • Hébergement : Gîte

    Nous partons pour 2 jours de randonnée le long de sentiers ruraux bien tracés, à travers les paysages des hauts plateaux. Nous traversons les rizières et les petits villages typiques de la région où s'anime toute la vie de la campagne. C'est une région qui reste verte pratiquement toute l'année, une région de cultures, légumes, fruits, rizières... Le contraste entre les dégradés verts des rizières, les villages rouges en pisé et le bleu du ciel est saisissant ! Les paysans sont très accueillants, souriants et parlent facilement avec nous. Nous parvenons ainsi au village d'Ambatonikhaly où nous passons la nuit en gîte.

  • Voir la suite du programme
Florian en navigation aux Canaries

Contactez-nous

Florian Grally

Conseiller voyages

À noter

Ce voyage accueille notre partenaire Huwans, afin de vous proposer un plus grand nombre de départs garantis, tout en alliant nos savoir-faire et nos expériences du voyage. Par conséquent vous pourriez retrouver des voyageurs Huwans dans votre groupe. Ce séjour est combiné avec un autre voyage Atalante : " ITINÉRANCES MALGACHES : DES HAUTES TERRES DU SUD AUX TRÉSORS DU NORD " (QMAGNS2). Ainsi, il se peut que vous soyez accompagné de participants de ce séjour. Cela ne modifie pas le nombre maximum de personnes sur le voyage.

Fiche technique

Niveau

6 jours de randonnée et 2 demi-journées au total : 2 dans les rizières, 3 dans l'Andringitra, 2 dans l'Isalo et une journée de randonnée côtière.

Dénivelé  maximum : 650 m.

L'ascension du Pic Boby est facultative. Ce journée là (J8) implique un effort un peu plus important.


Une bonne condition physique et une expérience de randonnée sur plusieurs jours peuvent aider.

Les infrastructures routières et économiques de Madagascar sont délabrées. Un voyage dans ce pays d’exception nécessite d’être prêt à accepter des imprévus et des ajustements de programme. Des événements indépendants de notre volonté peuvent modifier les parcours : routes coupées, pénurie d’essence, climat. Les guides mettront toujours tout en œuvre pour apporter la meilleure solution.

Encadrement

  • Guides-accompagnateurs locaux et francophones : un sur la partie Sud et l'autre dans le Nord, spécialistes de l'itinéraire
  • Chauffeur supplémentaire accompagnant les groupes à partir de 6 participants.
  • Guides locaux pendant les treks dans les parcs.

Alimentation

Parce que l'alimentation est aussi le plaisir du voyage, nous portons une attention particulière au contenu des repas et à leur préparation. Elaborés en fonction des besoins énergétiques et diététiques, les repas sont variés.

La découverte d'un pays se fait également par la découverte de la cuisine. Nous dégusterons au restaurant, les spécialités de chaque région.


Durant les randonnées pédestres et le parcours en longeant la côte ouest, pique-nique ou repas froid le midi. Le soir, repas chaud préparé à base de produits locaux.

Le matériel de cuisine collectif et individuel est fourni par notre équipe.


Gastronomie :

L'aliment de base est le riz (Madagascar exporte le riz de bonne qualité de ses hauts plateaux et importe en plus grande quantité du riz de qualité moindre). De nombreuses cantines bon marché ne proposent donc qu'une assiette de riz, parfois accompagnée de morceaux de viande bouillie ou en ragoût. Outre ce plat principal, on vous servira parfois un petit bol de rano vola (ou ranon'apango), une sorte de soupe obtenue en ajoutant de l'eau bouillante au liquide restant dans la casserole à la fin de la cuisson du riz, ou encore des brèdes (feuilles vertes bouillies).


A côté de ces adresses locales, des restaurants souvent destinés aux voyageurs proposent des repas d'une qualité qui peut surprend dans ce pays où la misère alimentaire est une réalité. Vous pourrez ainsi goûter au romazava, ragoût de zébu et de brèdes, et au ravitoto, ragoût de porc aux feuilles de manioc. Peut-être trouverez vous également une version malgache de la soupe chinoise, composée de nouilles, de légumes et, dans les meilleurs restaurants, d'un mélange de viandes ou de fruits de mer, le tout servi dans un délicieux bouillon agrémenté d'une bonne dose de coriandre. Sur les côtes, vous dégusterez une grande variété de fruits de mer : crabes, langoustes, crevettes, huîtres. Certains restaurants de l'île proposent par ailleurs des menus rappelant l'héritage français : foie gras, tournedos (de zébu).

Madagascar produit également un peu de vin, rouge et rosé (Betsiléo).


Durant votre séjour les boissons, y compris l’eau minérale, sont à  votre charge. Vous pouvez remplir vos gourdes d’eau mais il est indispensable de la traiter avec des pastilles purifiantes (micropur ou hydrochlonazone). Évitez autant que possible l’achat de bouteilles en plastique qu’il faut ensuite recycler. Si vous devez acheter de l’eau en bouteille, nous vous conseillons d’acheter des bouteilles de grande contenance et remplir vos gourdes au fur et à mesure. Si vous souhaitez acheter des bouteilles, vous pouvez en avertir votre guide en début de circuit afin de prévoir une halte à cet effet.

Hébergement

Les infrastructures à Madagascar sont encore peu développées, nos standards européens ne se retrouvent pas à l'identique et il y a parfois des endroits où l'eau chaude, voire l'électricité font défaut.


Hôtel 3*: Chambre avec sanitaire privé. 3* standard local


Hôtel au confort simple dans les petites villes avec sanitaires privés également et chambres double / twin :

  • J9 à Ranohira : Le Zébu grillé (parfois avec piscine) ou équivalent


En Bungalow / Ecolodge, face à la mer: Petite structure individuelle avec sanitaire privé.


Gîte : Hébergement en dortoir avec sanitaires communs. En fonction des endroits : chambres de 02 – 04 ou 06 personnes. Les chambres sont équipées literies…. ce sont des petites structures simples construites en matériaux locaux.

  • J3 à Ambatonikolahy et J4 à Betafo « Gite de la cascade » ou similaire.
  • J6 Gîte à l’entrée du parc Andringitra.


En campement :

  • Dans l'Isalo J10 et 11 : Campement aménagé avec bloc sanitaire commun (WC et douche eau froide) et espace cuisine-repas


En bivouac :

  • Dans l'Andringitra J7 et J8 : Camping sauvage, en général près d’un point d’eau. Installation de toiles de tentes pour toilettes. 

Il n’y a pas de tente mess – car il y a des petits aménagements locaux et abris pour la cuisine et les repas (en cas de pluie)


Dans les 2 cas ! Tentes igloo base double ou twin (tente capacité 3 personnes – pour 2 occupants. Les tentes sont équipées de moustiquaires. Des tapis de sol sont mis à disposition : 1 par personne. Matelas fins adaptés pour le bivouac. Nous partons avec toute la logistique de cuisine.

Déplacement

TRANSPORT INTERNATIONAL :

A Madagascar nous utilisons des vols réguliers au départ de Paris (s’opérant toute l’année et à heure fixe). Vous volerez principalement avec la compagnie Air Madagascar auprès de laquelle nous réservons des vols directs. En fonction des disponibilités au moment de votre inscription, nous pourrons également vous proposer d’autres compagnies que celles mentionnées ci dessus. (Air Austral , Kenya Airways, Air France)


Les horaires de vols indicatifs au départ de Paris CDG vers Tana A/R

Avec Air Madagascar :

Aller : départ 15h10 - arrivée 03h05 le lendemain

Retour : départ 21h05 - arrivée 06h55 le lendemain


Comme vous arrivez tôt à l'aller, vous bénéficiez d'une collation et d'une chambre en 'day use' pour prendre une douche etc avant de commencer le programme.


Ce voyage comporte également un vol intérieur le J14 entre Tulear et Tana, toujours avec Air Madagascar et dont voici les horaires :

Départ à 11h220 de Tuléar et Arrivée à Tana à 12h25.


IMPORTANT : ces informations sont données à titre indicatif. En fonction des disponibilités au moment de votre inscription, les compagnies aériennes et horaires de vol peuvent être différents des informations mentionnées ci dessus.


DÉPLACEMENT DANS LE PAYS :

  • Véhicules tout-terrains ou minibus.

Les infrastructures routières sont assez délabrées. Un voyage dans ce pays d’exception nécessite d’être prêt à accepter des imprévus et des ajustements de programme. Des événements indépendants de notre volonté peuvent modifier les parcours : routes coupées, pénurie d’essence, À noter que les moyennes kilométriques sont fonction de l’état des pistes et peuvent descendre jusqu'à 15 km/h ! Par ailleurs, nous disposons de véhicules robustes adaptés à la configuration du réseau routier mais n’apportant pas le confort d’un véhicule tout-terrain haut de gamme.


Les infrastructures routières sont assez délabrées. Un voyage dans ce pays d’exception nécessite d’être prêt à accepter des imprévus et des ajustements de programme. Des événements indépendants de notre volonté peuvent modifier les parcours : routes coupées, pénurie d’essence, À noter que les moyennes kilométriques sont fonction de l’état des pistes et peuvent descendre jusqu'à 15 km/h ! Par ailleurs, nous disposons de véhicules robustes adaptés à la configuration du réseau routier mais n’apportant pas le confort d’un véhicule tout-terrain haut de gamme.



PORTAGE :

Vous ne portez que vos affaires de la journée. Portage de vos affaires condensées par des porteurs pendant les treks de l'Andringitra et de l'Isalo. Se référer à la rubrique bagages.- Véhicules tout-terrains ou minibus.

Nous portons nos affaires pour 2 jours et une nuit (incluant drap de sac) dans le trek des Hautes-Terres en début de voyage.

Budget & change

A Madagascar, la monnaie nationale est l'Ariary. 1 € = entre 2900 et 3000.

La monnaie la plus facile à négocier est l'euro (espèces de préférence). Pour les coupures de 50 euros et plus, le change est plus intéressant que pour les coupures de 10 et 20 euros. Le meilleur change est au bureau de change de l'aéroport.

Les cartes bleues sont très rarement acceptées dans les boutiques en dehors de la capitale.

L'Ariary, c'est l'histoire d'une « nouvelle ancienne » monnaie. L'Ariary date de la période royale, avant la colonisation, mais elle a toujours subsisté, en tant qu'unité monétaire locale. Les pièces étaient (et sont) toujours libellées en Ariary.

En brousse, les paysans ont toujours calculé avec cette unité de compte. Depuis l'indépendance de Madagascar en 1960, cette monnaie a cohabité avec les billets qui étaient libellés, eux, en Franc Malgache (FMG).

Aujourd'hui, ce sont donc tous ces billets qui sont appelés à disparaître, en même temps que l'appellation « Franc malgache ». La décision a été prise par le président de la République, Marc Ravalomanana . « Ce retour à la monnaie traditionnelle est pour montrer l'indépendance économique du pays  », explique Marc Ravalomanana.

De manière officieuse, certains experts ajoutent que ce changement de monnaie permet d'assainir le système financier, mettre hors-service les milliards de FMG qui ont disparu des caisses de l'Etat, durant la crise politique de 2002, et retirer du circuit économique malgache tous les faux-billets.

Pourboires

Il est en général de tradition de constituer une petite cagnotte pour les pourboires discrétionnaires pour les porteurs, chauffeurs et guides en fin de séjour (nous conseillons 2 à 3 euros / client / jour pour l'ensemble de l'équipe locale).

Libre à vous d'y participer ou non.

Matériel fourni sur place

Matériel de bivouac fourni:

  • Tente 3 places pour 2.
  • Matelas mousse.

Vêtements à prévoir

La liste qui va suivre est indicative et se veut la plus complète possible. N’oubliez pas que nous sommes dans l’hémisphère Sud et que l’été pour nous correspond à l’hiver, il peut donc faire frais le soir en juillet et août, surtout sur les hauts plateaux et la capitale.


  • 1 casquette ou chapeau pour le soleil.
  • 1 foulard pour protéger le cou.
  • 1 ou 2 sous-vêtements thermiques (T-shirts manches courtes ou longues).
  • T-shirts (manches courtes et longues), de préférence en matière technique à séchage rapide.
  • 1 polaire chaude pour le soir (les températures peuvent atteindre les 10°C les soirs d'été).
  • 1 veste coupe-vent imperméable respirante à capuche de type Gore-Tex.
  • 1 ou 2 shorts longs.
  • 1 ou deux pantalons de marche confortable, idéalement avec jambes détachables (dont un solide pour le Sud, le « pays des épines »).
  • 1 paire de chaussures de « trekking » imperméables, confortables, avec une tige montante et semelle adhérente (type Vibram).
  • 1 paire de sandales techniques à scratch (type Teva), pour les parties en mer, indispensable pour marcher dans l’eau.
  • 1 paire de baskets ou chaussures légères équivalentes pour le soir.
  • Paires de chaussettes de marche.

Equipement à prévoir

  • Sac de couchage température confort -5°. Bivouac très froid au Pic Boby jusqu'à -5° en juillet.
  • Drap de sac.
  • Nécessaire de toilette (lingettes pour remplacer l’eau..). Autant que possible, privilégiez les produits biodégradables (savon de Marseille et shampoing).
  • Maillot de bain.
  • Serviette à séchage rapide.
  • Affaires de rechange pour le soir.
  • 1 gourde de 1,5 litres ou 2 équivalentes (camel bag ou gourdes rigides).
  • Une paire de lunettes de soleil, indice de protection élevé.
  • Lampe frontale, piles et ampoules de rechange.
  • Un couteau suisse ou équivalent (en soute !!).
  • Une paire de bâtons de randonnée télescopiques (recommandé).
  • Du papier hygiénique biodégradable et un petit sac pour le stocker après usage.

Bagages

L'ensemble de vos bagages doit être réparti dans 2 sacs :


  • Prévoir un sac de voyage souple avec fermeture éclair latérale donnant plus facilement accès à son contenu type sac marin 80 L environ et de 15 Kg maximum.  Pas de valise. Les bagages sont transportés par véhicule.
  • Un bon sac à dos pour vos affaires de la journée : pull, t-shirt de rechange, gourde, pique nique du midi, lunettes, petit matériel... Protégez vos sacs de voyage !


Attention, certains pays interdisent l'importation et l'utilisation des cigarettes électroniques, nous vous recommandons donc vivement de vous renseigner auprès des autorités compétentes (MAE, ambassade, consulat) avant votre départ.

Pharmacie

Votre accompagnateur dispose d'une trousse de secours de première urgence pendant le circuit. Toutefois, nous vous recommandons d'apporter vos médicaments :

  • Médicaments personnels
  • Anti douleur type Paracétamol
  • Anti diarrhéiques
  • Traitement antibiotique à large spectre
  • Pansement intestinal
  • Crème solaire à forte protection pour les lèvres et la peau
  • Collyre pour les yeux
  • Crème hydratante pour le traitement des brûlures superficielles (ampoules et coups de soleil)
  • Une bande élastique adhésive, une boîte de pansements adhésifs et compresses désinfectantes
  • Pastilles purifiantes pour désinfecter l’eau
  • Un répulsif anti-moustique
  • Double peau pour les ampoules
  • Gel désinfectant pour les mains


Vaccin : même si aucun vaccin n'est obligatoire pour Madagascar, vous vous assurerez cependant que les vaccins pratiqués couramment dans les pays occidentaux (tétanos, diphtérie, poliomyélite, typhoïde) sont encore valables. Vaccin hépatite A et B également recommandés.

Attention : un traitement anti-paludéen est recommandé.


N'oubliez pas les anti-moustiques !!

Passeport

Valable 6 mois après la date de retour, avec au moins une page vierge.

Les enfants doivent posséder un passeport individuel. Ils ne peuvent plus être inscrits sur le passeport de leurs parents.
A partir du 15 janvier 2017, un enfant qui voyage à l'étranger sans être accompagné de l'un de ses parents doit présenter les 3 documents suivants :

- Pièce d'identité valide du mineur : carte d'identité ou passeport + visa éventuel en fonction des exigences du pays de destination (à vérifier en consultant les fiches pays du site diplomatie.gouv.fr )
- Photocopie du titre d'identité valide du parent signataire : carte d'identité ou passeport
- Formulaire d'autorisation de sortie du territoire signé par l'un des parents titulaire de l'autorité parentale.

NB : cette autorisation peut être requise par certains pays lorsque l'enfant mineur voyage avec un seul de ses parents (par exemple : Algérie, Maroc, Suisse : à vérifier en consultant les fiches pays du site diplomatie.gouv.fr

Les informations mentionnées ne sont qu'indicatives pour les ressortissants français. Elles peuvent être sujettes à modification sans préavis de la part des autorités concernées. Il est donc prudent de les vérifier auprès des consulats dans le mois précédent votre départ.

Visa

Oui. Il s'agit d'un visa individuel. L'obtention de votre visa est sous votre responsabilité. Ce visa est maintenant payant (depuis le 1er janvier 2016) et doit être obtenu à l'arrivée à l'aéroport au prix de 35 euros environ en 2018 (prévoir des espèces en euros). Le tarif exact dépendra du taux de change appliqué au contrôle de visa. Nous vous conseillons d'apporter de la petite monnaie comme les autorités n'ont pas toujours le change nécessaire.

Pour les ressortissants belges, veuillez consulter le site du service public fédéral des affaires étrangères https://diplomatie.belgium.be/fr/Services/voyager_a_letranger/conseils_par_destination

Pour les citoyens luxembourgeois, consulter le site du ministère des affaires :étrangères https://maee.gouvernement.lu/fr/services-aux-citoyens.html

Pour les citoyens suisses, consulter le département fédéral des affaires étrangères www.dfae.admin.ch

Pour les citoyenscanadiens, veuillez consulter le site du gouvernement canadien http://voyage.gc.ca/voyager/avertissements

Pour les autres nationalités, veuillez vous renseigner auprès des autorités consulaires de Madagascar dans votre pays.

Les passeports doivent être en parfait état (pas de taches, agrafes, trombones, marques, déchirures...).

Les informations mentionnées ne sont qu'indicatives pour les ressortissants français. Elles peuvent être sujettes à modification sans préavis de la part des autorités concernées. Il est donc prudent de les vérifier auprès des consulats dans le mois précédent votre départ.

Carte d'identité

Non

Vaccins

Depuis la pandémie, la plupart des pays n'accueillent que des personnes vaccinées contre la COVID, pensez à vous informer régulièrement sur les conditions sanitaires, et gardez en tête qu'elles sont évolutives. Assurez-vous cependant que les vaccins pratiqués couramment dans les pays occidentaux (tétanos, diphtérie, poliomyélite, typhoïde) sont encore valables. Vaccins hépatite A et B également recommandés.
Traitement antipaludéen indispensable.
La vaccination contre la fièvre jaune devient obligatoire si vous avez effectué auparavant un séjour ou transit dans un pays situé en zone d'endémie.

Recommandations sanitaires

Traitement antipaludéen indispensable.

Atalante s'engage pour un tourisme responsable

Nous sommes engagés dans une démarche continue et responsable afin de vous offrir une expérience de voyage toujours plus enrichissante et pérenne.

Depuis sa création en 1986, Atalante réfléchit aux diverses significations du voyage : rapprochement des peuples, ouverture d’esprit, échanges et rencontres et préservation des écosystèmes.

Notre responsabilité en tant que spécialiste du voyage d’aventure et du trek est de nous interroger sur les impacts que notre activité peut avoir. Nous agissons donc pour que nos voyages respectent au mieux les équilibres économiques, sociaux et environnementaux des pays visités.

La compensation carbone chez Atalante

Conscient de l’impact de nos voyages sur les lieux reculés et préservés que nous traversons, nous avons le devoir de protéger la nature. C’est pourquoi nous nous inscrivons dans une démarche de compensation carbone de tous nos trajets aériens, à titre professionnel comme ceux de nos voyageurs, les émissions aériennes représentant 95% des émissions carbone d’un voyage. Chaque voyageur participe ainsi de quelques euros, en fonction de la distance parcourue, à la compensation carbone de son voyage.

Atalante s’engage dans le projet Gandhi

Dans notre démarche de compensation carbone des émissions aériennes, nous nous faisons accompagner par Ecoact, un organisme indépendant et certifié. Ecoact quantifie ainsi nos émissions de CO² dues aux transports aériens et nous propose des projets à parrainer. Nous avons choisi un projet éolien en Inde, dans la région de Gujarat : le projet Gandhi. Il consiste à développer une consommation énergétique propre grâce à la création d’un parc éolien, à la place de la combustion du charbon qui était jusque-là la principale source d’énergie. Ce projet, principalement environnemental avec le remplacement du charbon et l’amélioration de la stabilité et de l’accessibilité du réseau électrique, a aussi une volonté économique et sociale pour les populations locales. En effet, il finance des écoles et un programme d’aide alimentaire. Ce sont plus de 80 écoles qui ont été soutenues ou créées à ce jour. C’est donc à notre mesure et avec chacun de nos voyageurs que nous nous engageons pour limiter au maximum notre impact sur cette nature que nous aimons tant, tout en apportant notre aide localement en Inde.

Pour chaque voyageur Atalante, un arbre planté

En plus de notre projet de compensation carbone, nous avons choisi d’agir avec un projet en France. Nous prenons donc en charge, depuis le 1er janvier 2020, la plantation en France d’un arbre à chaque voyageur inscrit. Des milliers d'arbres sont ainsi plantés chaque année, via le projet « Plantons pour l’avenir ». Outre le CO2 absorbé par chaque arbre, ce projet valorise des emplois dans la filière Forêt Bois française.

Les avis de nos voyageurs

La réponse de Atalante

Chère Caroline, Nous vous remercions pour votre avis et sommes ravis de lire que vous avez adoré votre voyage. Nous sommes navrés que la guide locale que vous mentionnez ne vous ai pas apporté satisfaction, elle nous avait été imposé par le parc visité ; notre équipe sur place a vu avec le parc pour une autre guide pour nos prochains groupes. Vos chaleureux mots au sujet des autres guides leurs seront remis et nous espérons vous croiser sur l'un de nos prochains voyages.