Trek au Ladakh

Qui sommes-nous ?

Atalante, l'esprit Trek
  1. Accueil
  2. Qui sommes-nous ?

Notre charte du voyage responsable

Depuis sa création en 1986, Atalante réfléchit aux diverses significations du voyage : rapprochement des peuples, ouverture d'esprit, échanges et rencontres et préservation des écosystèmes.

Nos engagements pour un tourisme responsable

  • Création de séjours à faible impact
  • Sensibilisation au tourisme responsable
  • Soutien de l'économie locale
  • Plan de durabilité de l'équipement
  • Gestion raisonnée des déchets
  • Voyages en petits groupes
  • Partage équitable de la valeur créée
  • Engagement dans des projets sociaux et environnementaux
  • Programme de compensation carbone et de plantation d'arbre

Notre responsabilité en tant que spécialiste du voyage d'aventure et du trek est de nous interroger sur les impacts que notre activité peut avoir. Conscients que par le biais de notre activité avons un impact sur les territoires traversés et donc une responsabilité dans leur préservation et notre façon de voyager, nous avons mis en place des actions avant et pendant votre voyage pour intégrer et limiter ces impacts. Nous agissons donc pour que nos voyages respectent au mieux les équilibres économiques, sociaux et environnementaux des pays visités. Cette charte, inspirée de la charte éthique du tourisme de l’ONU, engage chaque voyageur avec Atalante.


    1. Préserver l’environnement


PROTECTION DE LA BIODIVERSITÉ

Chaque voyageur est invité à respecter les espaces naturels rencontrés et éviter de perturber la faune et la flore locale :

  • En restant sur les sentiers et en évitant de prélever des plantes et des roches ;
  • En ne laissant aucune trace de notre passage ;
  • En respectant les animaux et en restant à distance lors des observations, en évitant de les nourrir et d'acheter des souvenirs fabriqués à partir d'éléments issus de la faune sauvage ;
  • En privilégiant des produits corporels respectueux de l'environnement dans les voyages où vous êtes amenés à vous baigner.


GESTION DES DÉCHETS

  • Chaque voyageur est invité à ramener chez lui ses consommables non recyclables localement (piles, etc.) ;
  • Chaque voyageur est invité à limiter et trier les déchets quand c'est possible et tenter de faire un voyage zéro plastique. Voyager avec une gourde pour éviter d'utiliser les bouteilles plastiques.

GESTION DE L’EAU

  • Chaque voyageur est invité à avoir une consommation d'eau raisonnée et encore plus dans les pays où elle se fait rare ;
  • Nous évitons de réserver des hébergements avec piscine dans les lieux où l'eau vient à manquer.


COMPENSATION CARBONE DES VOYAGES

  • Nous favorisons les repas à base d’aliments locaux ;
  • Nous proposons des séjours favorisant la mobilité douce (déplacement à pied, à vélo, en kayak...) et l’utilisation de transports en commun ;
  • Nous proposons une offre de séjours accessible en transports terrestres (train, bus...) en France et pays limitrophes ;
  • Chaque voyageur compense en carbone son trajet aérien.

2. Développer l’humain

Nous vous invitons à respecter les populations et leurs traditions :

  • En adaptant votre attitude lors des rencontres et des moments de partage avec les populations locales ;
  • En ayant une approche bienveillante et curieuse avec les locaux, ce qui favorisera les échanges, mais ne jamais forcer ces derniers ;
  • En ne visitant que les lieux de cultes qui vous sont ouverts ;
  • En demandant l’autorisation avant de prendre des photos individuelles.

3. Créer de la valeur durable et partagée

Nous veillons à ce que nos voyages soient un outil de lutte contre la pauvreté et nous travaillons principalement avec de petites structures locales (hébergements, restauration, transport...) pour que chaque voyageur ait un impact économique positif pour les populations souvent isolées qui l'accueillent. Cela nécessite certaines attitudes responsables de la part de nos voyageurs :

  • Éviter de donner de l'argent aux locaux (privilégier les dons aux ONG reconnues plutôt qu'aux particuliers et principalement les enfants) ;
  • Donner des pourboires en accord avec le coût de la vie pour ne pas déstabiliser l'économie locale ;
  • Favoriser l'achat de souvenirs issus de l'artisanat local ;
  • Nos partenaires s'engagent à ne pas faire travailler d’enfants et à respecter les conditions de travail en vigueur dans le pays. Ils fournissent un salaire décent permettant à chacun des acteurs de nos voyages de vivre de son activité.


PIONNIER DU TOURISME RESPONSABLE

  • 1996 : Création de la Charte éthique du voyageur. L'idée de la Charte Éthique du Voyageur est née lors d'un voyage en Éthiopie. Cette année, Atalante organise un voyage pour un petit groupe de personnes dans une région jamais visitée du Sud-Est de l'Ethiopie : 15 jours d'exploration du lac Turkana dans le delta de l'Omo. Dès leur inscription à l'expédition, les voyageurs s'engagent à ne pas prendre de photos dans les villages traversés, par respect pour les habitants. Or, la promesse n'étant pas respectée, ce voyage engendre un débat au sein d'Atalante sur l'intérêt de poursuivre des voyages dans de pareilles régions isolées, sur l'inefficacité d'interdire un comportement à des voyageurs et sur la responsabilité d'un voyageur. Il naît alors une volonté de s'adresser aux voyageurs, pour les sensibiliser aux impacts qu'ils peuvent avoir lors d'un voyage et notamment dans un pays moins développé et les responsabiliser. C'est alors la naissance de la Charte Éthique du Voyageur.
  • 2001 : Respect du Désert. Atalante publie un document de 8 pages remis aux voyageurs dans le désert, qui présente en trois thèmes – les Hommes, le Patrimoine, l'Environnement – les gestes et pensées d'usage du Sahara.
  • 2002 : Poursuite de nos engagements pour un tourisme responsable au travers de la campagne "Votre choix fait la différence" : nous ne nous impliquons dans des projets de développement qu'à partir du moment où ils sont initiés par des populations locales qui en manifestent le besoin, et relayés par une organisation locale. Nous considérons que le tourisme responsable doit être l'occasion pour les voyageurs de s'impliquer réellement, en assurant aux populations visitées que l'activité profite à un nombre maximum de personnes.
  • 2004 : Cofondateur de l'association ATR (Agir pour un Tourisme Responsable). L'objectif est de promouvoir un tourisme permettant un développement durable pour les pays d'accueil par le biais d'une certification. Nous avons obtenu en continu depuis 2008 cette certification Tourisme Responsable AFNOR.
  • 2007 : Atalante reçoit un Trophée voyage SNCF.com dans la catégorie "tourisme équitable et solidaire".
  • 2008 : Atalante est certifié Vers un Tourisme Responsable (VTR).
  • 2010 : Atalante est certifié ISO 9001. Démarche qualité pour une amélioration continue des voyages proposés, seul tour opérateur d'aventure à posséder la double certification ISO 9001/VTR.
  • 2011 : Trophée du tourisme responsable remporté par Atalante et Xetic. Engagement fort auprès des populations locales via la mise en place d'un système de microcrédit dans les pays du Sahara en reconversion.
  • 2014 : Atalante réussit avec succès son audit de contrôle ATR.
  • 2017 : Labellisation ATR certifié par Ecocert.
  • 2019 : Atalante met en place son propre programme de compensation carbone des trajets aériens de la totalité de ses voyages, accompagné par EcoAct. Atalante s’engage aussi dans la plantation d’arbre pour chacun de nos voyageurs.

La compensation carbone chez Atalante

Conscient de notre impact sur l’environnement, nous avons décidé de compenser les émissions carbones de l’ensemble des trajets aériens de nos voyages.

95% des émissions carbone d'un voyage proviennent des émissions aériennes. Il est donc primordial pour nous de compenser ces émissions. Nous nous engageons à investir le montant nécessaire dans un projet de compensation certifié pour que les émissions dégagées par votre vol soient annulées ailleurs.


Pour ce faire, chaque voyageur participe de :

  • 5€ pour tout voyage effectué en Europe et dans les pays du Maghreb.
  • 8€ pour tout voyage effectué au Groenland, en Moyen-Orient et en Afrique équatoriale.
  • 10€ pour tout voyage effectué en Amérique, en Asie, en Océanie ou au sud de l’Afrique.

Un projet éolien nommé « projet Gandhi »

Pour mettre en place cette compensation carbone, nous nous sommes associés à une structure indépendante et certifiée, EcoAct qui nous accompagne dans notre démarche.

Après avoir calculé l’intégralité des émissions de CO2 générées par les transports aériens de nos voyageurs, nous avons choisi de parrainer le projet Gandhi, un projet éolien en Inde, dans la région de Gujarat. Ce projet développe un parc éolien visant à remplacer la consommation énergétique locale, tributaire majoritairement du charbon.

Un projet solidaire et humanitaire

En plus de l'économie de charbon non brûlé et de la fiabilité accrue du réseau électrique associé, ce programme, dans lequel nous sommes engagés, a permis de soutenir ou de créer près de 80 écoles, augmentant ainsi le taux de scolarisation de 50%. 800 personnes supplémentaires ont également pu bénéficier d'aide alimentaire par le biais de ce programme qui se veut résolument positif d'un point de vue environnemental, mais également économique et social pour les populations locales.

Ainsi, à notre mesure, et grâce à vous qui voyagez avec Atalante, nous tâchons de limiter au maximum notre impact sur les lieux naturels remarquables que nous traversons tout en apportant un peu de notre aide en Inde.

Un arbre planté pour chaque voyageur

Atalante agit aussi en prenant en charge la plantation d’un arbre en France pour chaque voyageur inscrit sur une de nos voyages. Ce sont plus de 15 000 arbres qui sont plantés chaque année à l’échelle de notre groupe Altaï France, via le projet "Plantons pour l’avenir".

En plus d’absorber du CO2, ces arbres plantés sont générateurs d’emploi et de développement économique dans l’industrie de la foresterie française.