Victoria en écosse
Récits de voyages

Carnet de voyage de Victoria, de retour d'Ecosse

  1. Accueil
  2. Blog
  3. Récits de voyages
  4. Carnet de voyage de Victoria, de retour d'Ecosse

Victoria, coordinatrice opérationnelle, est partie en reconnaissance sur les terres écossaises. Elle nous raconte son voyage, entre randonnées sur l’île de Skye et ascension du Ben Nevis, le plus haut sommet d’Ecosse.

Une nature sauvage pour un dépaysement garanti

« Avant ce voyage, je n’étais jamais allée en Écosse et ce que je peux dire sans mentir, c’est que j’en ai vraiment pris plein les yeux ! Ce que j’ai aimé le plus dans ce pays, ce sont les paysages. Je ne m’attendais vraiment pas à ça : les paysages sont impressionnants et très sauvages. C’est un vrai dépaysement alors qu’on reste en Europe Nous sommes partis fin avril-début mai et on a eu un très beau temps, quasiment tous les jours. Alors oui, forcément, on a eu des journées un peu plus couvertes, mais pour moi, c’était parfait. Il ne faut pas avoir peur de la saison ! Je pense qu’il ne faut pas se dire « ok, je pars l’été, parce qu’au moins, je suis sûre d’avoir du beau temps » : c’est faux, cela dépend. Et puis l’Écosse sous la pluie c’est quand même super beau, ça fait partie de son charme ! »

La randonnée, idéale pour explorer l’Ecosse 

« La randonnée en Écosse, ça vaut vraiment le coup. Il y a vraiment de quoi faire pour tout le monde : les habitués de la rando, ceux qui souhaitent s’initier en douceur, les débutants…

Sur les randonnées les plus connues, s’il y a beaucoup de passage, il est néanmoins très facile de s’isoler en prenant par exemple des sentiers annexes.

En plus, j’ai eu la chance de faire une randonnée au coucher du soleil ! Normalement, nous n'aurions pas dû faire cette randonnée, mais comme le lendemain il y avait de la pluie de prévue, nous nous sommes motivés et vraiment : aucun regret ! Il n’a fait ni trop chaud, ni trop froid, les couleurs étaient incroyables, et nous étions seuls sur les sentiers... avec les moutons bien sûr. Le village, la baie, l’île de Skye, les Collins au loin : c’était tout simplement magique. »
Randonneurs en écosse

L’Ecosse, les moutons et la gastronomie

« Ce qui m'a surtout surprise, c'est le nombre de moutons que l’on voit partout dans les paysages. Il y en a vraiment beaucoup, pourtant les Ecossais n’en mangent pas tant que ça. Au petit déjeuner par exemple, il n’y a que du porc (Scottish Breakfast). Je m’attendais à beaucoup plus de mouton dans les plats. D’accord, ils ont quand même une spécialité à base de mouton que vous connaissez probablement, le Haggis, mais je m’imaginais à beaucoup plus de mouton sur les cartes. »

Le coup de cœur de Victoria en Ecosse

« Les Highlands, parce qu’il y a des possibilités de treks itinérants impressionnantes. Personnellement, c’est tout ce que j’aime : partir en itinérance, découvrir la beauté des paysages loin des sentiers battus.

Cela peut paraître étrange mais l’Écosse m’a beaucoup fait penser au Pérou : le style de terrain, la diversité des paysages, avec beaucoup moins de mètres d’altitude bien sûr, mais ce sont des paysages qui m’ont fait pensé à là-bas. »