Axelle et Saïd au sommet du Toubkal
Récits de voyages

L'ascension du Toubkal par Axelle

  1. Accueil
  2. Blog
  3. Récits de voyages
  4. L'ascension du Toubkal par Axelle
Axelle, community manager Atalante, est partie à la conquête du Toubkal. De retour, elle nous partage son expérience.

Mon premier 4000 m

« Originaire de Bretagne, vivant depuis quelques mois à Chambéry, je n’avais pas encore eu le temps de parcourir des sentiers de plus de 800 m de dénivelé positif. Deux mois après mon arrivée à Chambéry, c’est parti, direction le Maroc  : je m’attaque au Toubkal. Peu entrainée pour ce type de challenge, j’étais, pour être honnête, très stressée par l’idée de partir à 22 ans faire cette ascension. De retour en France, j’ai la fierté d’avoir non seulement réussi mais aussi, d’avoir eu la chance de faire des rencontres inoubliables ».

L’ascension du Toubkal : le moment phare de mon voyage !

« L’ascension du Toubkal est sans aucun doute le moment que j’ai préféré dans ce voyage. Départ à 5 h du matin, l’objectif du voyage était devant moi, hors de question de rentrer dans les locaux d’Atalante sans l’avoir fait. L’ascension du Toubkal en elle-même n’est pas très dure, avec un bon rythme, une pratique physique régulière et une bonne dose de volonté, je pense que cette ascension est à la portée de tous. Arrivée au sommet j’ai été surprise par la température très douce, presque l’équivalent d’un mois d’octobre en Bretagne sauf que là : on est à 4 167 m ! ».
Arrivée du groupe d'Axelle au sommet du Toubkal
Petit groupe au sommet du Toubkal © Denis Sollier

Saïd, un guide exceptionnel

« La rencontre avec notre guide Saïd est pour moi l’une des raisons pour laquelle j’ai autant apprécié mon voyage. Dès le début, Saïd sait comprendre et voir le potentiel des voyageurs. Doutant de mes capacités, il a su tout au long du voyage, m’encourager et me faire réaliser qu’ in fine, je n’avais pas réellement besoin de lui et de ses encouragements pour y arriver. À l’écoute, optimiste et curieux de tout, je pense que tout le groupe se rangerait de mon côté pour dire que Saïd est d’une bienveillance remarquable ».

Voyager en petit groupe

« Ce voyage était mon premier voyage organisé en petit groupe ! Cette expérience était très enrichissante, je pense que la force du groupe est un réel plus pour faire l’ascension : la solidarité et l’entraide pour parvenir jusqu’au sommet se font vraiment ressentir tout au long des 8 jours de trek. Partir sur ce type d’ascension permet de se découvrir mais c’est un véritable plus d’être accompagné de voyageurs issus d’univers très différents avec pour autant le même objectif. Tarot, concours d’anecdotes, rires et chanson, ce voyage avec Atalante restera gravé. Il m’a donné envie de repartir très vite vers de nouvelles destinations, à la découverte de nouveaux paysages et de nouveaux compagnons de route ».
Randonneurs dans le parc national du Toubkal
En marche vers le Toubkal ©Jacques Gudefin

Des paysages à couper le souffle

« Pendant tout le trek, les paysages sont vraiment très variés, des vallées verdoyantes aux paysages secs de haute montagne, c’est vraiment impressionnant de découvrir des paysages parfois totalement différents au fur et à mesure de la progression vers le Toubkal. J’ai particulièrement aimé les villages, au coucher de soleil les maisons avaient une couleur orangée dépaysante et reposante ! ».
Coucher de soleil dans un village sur la route du Toubkal, Haut Atlas

Préparation et équipement pour l’ascension du Toubkal

“Pour revenir avec autant de bons souvenirs, il faut bien s’assurer avant de partir d’avoir le niveau. Bien que l’ascension ne soit pas très dure, pratiquer une activité sportive régulière est tout de même nécessaire. Certains jours, nous faisons plus de 1000 m de dénivelé positif alors même si Saïd s’adapte au rythme du groupe le niveau reste modéré. Niveau matériel, des bonnes chaussures de randonnées sont nécessaires ! Les bâtons sont vraiment un plus et facilitent la randonnée. »

Le mot de la fin.

«  Le Maroc, c’est aussi des plats à couper le souffle. Alors venez profiter de ce voyage sans modération ! »
Pastilla au poulet dans un restaurant à Marrakech
Pastilla au poulet dans un restaurant à Marrakech © Denis Sollier